Histoires extraordinaires Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 10 août : un clash en milieu scolaire, le nouvel opus des aventures du pirate Monkey D. Luffy et un curieuse menace extraterrestre…
Sam Mendes Après la guerre, l’amour
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Chronique d'une liaison passagère Une bande-annonce romantique
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
Nope Un terrifiant western galactique
Le réalisateur afro-américain Jordan Peele (Get Out) fait fort avec ce film de science-fiction inclassable, entre western crépusculaire et invasion extraterrestre. Le film bat actuellement des records d’entrées aux États-Unis, où il s’est hissé à la première place du podium dès son premier week-end en salles.
La Très très grande classe Rencontre avec Melha Bedia
Humoriste au début de carrière prometteur, Melha Bedia a de qui tenir puisqu’elle est la sœur de l’illustre Ramzy. Révélée sur scène puis au cinéma dans des projets personnels (Forte), cette nouvelle figure de la comédie à la française impose son talent dans La Très très grande classe, un film où elle varie les registres avec brio. 
Une bonne dose de rires À la rentrée chez UGC
Après l’été et son florilège de films rafraîchissants, la rentrée cinéma se dessine d’ores et déjà avec des films particulièrement attendus, et dans tous les registres. Pour vous aider à y voir plus clair, voici une sélection de 11 films parmi les plus prometteurs de la rentrée. À vos agendas !
Oscars 2023 Decision to leave représentera la Corée du Sud
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Trois mille ans à t'attendre Une épopée de génie
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivité visuelle toujours au rendez-vous.
Tout le monde aime Jeanne Une bande-annonce décalée
La comédie pas comme les autres de Céline Devaux, avec Blanche Gardin et Laurent Lafitte, s’offre une première bande-annonce fantasque. En salles dès le 7 septembre !
Ethan Coen Des nouvelles de son prochain film
Après cinq ans d’absence, Ethan Coen reprend du service derrière la caméra pour son premier long-métrage en solo. Au programme ? Une star de Once Upon a Time in Hollywood au casting, et une intrigue mystérieuse…
Jeanne du Barry Ça tourne pour Maïwenn
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
Le Menu Une exquise bande-annonce
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redemande !
Trois mille ans à t'attendre
Une épopée de génie
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivit...
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivit...
Il y a 1 jour Coulisses
Chronique d'une liaison passagère
Une bande-annonce romantique
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
Il y a 1 jour Coulisses
Oscars 2023
Decision to leave représentera la Corée du Sud
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Il y a 1 jour Toujours à l'affiche
Jeanne du Barry
Ça tourne pour Maïwenn
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
Il y a 2 jours Coulisses
Sam Mendes
Après la guerre, l’amour
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Il y a 2 jours Coulisses
Le Menu
Une exquise bande-annonce
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redem...
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redem...
Il y a 2 jours Coulisses

WEST SIDE STORY
Spielberg au cœur de la rue

À travers cette réadaptation de la légendaire comédie musicale, qui avait déjà eu les honneurs d’un long métrage en 1961, le cinéaste américain prouve une nouvelle fois qu’il est l’un des plus grands conteurs d’Hollywood.

À travers cette réadaptation de la légendaire comédie musicale, qui avait déjà eu les honneurs d’un long métrage en 1961, le cinéaste américain prouve une nouvelle fois qu’il est l’un des plus grands conteurs d’Hollywood.

WEST SIDE STORY - Spielberg au cœur de la rue - ILLIMITÉ

Dans le New York de 1957, un quartier défavorisé est réduit en charpie par des bulldozers. Deux bandes rivales s’y disputent le monopole du territoire : les Jets, des blancs issus de la classe ouvrière qui se considèrent légitimes car nés sur le sol américain, et les Sharks, des immigrés venus tout droit de Porto Rico. Tony (Ansel Elgort), membre éminent des Jets, s’éprend de Maria (Rachel Zegler), la sœur du chef des Sharks. Les tensions provoquées par cet amour impossible menacent de s’accentuer jusqu’à un point de non-retour…

Qui d’autre que le « roi du divertissement » pour relever le défi d’une telle adaptation aujourd’hui ? Renouant avec le lyrisme flamboyant du film d’origine, réalisé à l’époque par Jerome Robbins et Robert Wise, Steven Spielberg ressuscite un âge d’or que l’on croyait définitivement perdu. À même les ruines poisseuses des bas-fonds new-yorkais, le cinéaste érige une immense scène de théâtre à ciel ouvert où s’affrontent les Jets et les Sharks en musique. Plus fidèle à l’œuvre de Leonard Bernstein que le film de 1961, cette adaptation (elle-même inspirée du shakespearien Roméo et Juliette) a tout du classique instantané : décors monumentaux, teintes rougeoyantes, chorégraphies chiadées, mouvements de caméra acrobatiques… sans oublier un sens du romanesque et du tragique qui force l’admiration. On reste ainsi captivé, pendant 2h30, par cette proposition de cinéma hors norme en ce qu’elle réactualise un Hollywood de contes de fées.

Une modernité troublante

La grande beauté de ce West Side Story fait aussi sa tragédie : cinquante ans après, sa dimension politique reste intacte. Pensé comme un crescendo de violence, le récit donne à voir Blancs et Portoricains obnubilés par ce qui les oppose sur le plan ethnique, et ce malgré la similitude de leurs conditions sociales. Seuls Tony et Maria, par le hasard de leur amour, sont capables de se nourrir l’un l’autre. Pour figurer cet abattement des frontières, le réalisateur a recours à un procédé poétique : la langue, puisque Tony séduit sa belle en lui murmurant des mots d’amour en espagnol… Après Ready Player One (2018), Spielberg affirme sa volonté de confier des rôles d’envergure à de jeunes comédiens. Parmi la pléiade de révélations qui gravite autour du ténébreux Ansel Elgort (Baby Driver), on retient la candeur de Rachel Zegler qui, pour sa toute première apparition au cinéma, succède à Natalie Wood dans le rôle de Maria. Sa fraîcheur insuffle au film une vraie modernité, couplée à une mélancolie rétro dont seul le cinéaste a le secret.

WEST SIDE STORY
En salles le
08 décembre 2021