Destins croisés Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 21 septembre : un portrait de femme sensible et touchant, le film culte de James Cameron, un thriller féministe rageur, un hommage psychédélique à David Bowie, et bien d’autres films à découvrir !
Avatar Quand le cinéma crée des planètes
À l’occasion de la sortie du second volet de la saga Avatar le 14 décembre prochain, le film culte de James Cameron est de retour en salles dès ce mercredi 21 septembre. En hommage à la merveilleuse planète Pandora, on vous propose un classement de nos cinq planètes de cinéma préférées. 
Les Enfants des autres Rencontre avec Rebecca Zlotowski
Après avoir brillé dans Revoir Paris (cf. notre entretien), Virginie Efira illumine à nouveau la rentrée dans le nouveau film de Rebecca Zlotowski (Planetarium, Une fille facile), connue pour la richesse et la sensualité de ses héroïnes. L’occasion rêvée pour s’entretenir avec l’une des esthètes du cinéma d’auteur français.
Don't Worry Darling Une furieuse dystopie féministe
Porté par les stars Harry Styles et Florence Pugh, sous le feu des rumeurs les plus folles depuis sa présentation à Venise, le second film d’Olivia Wilde est aussi un thriller féministe et rageur aux nombreuses références.
Les Secrets de mon père L’horreur et la tendresse
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont elle se fait la sublime dépositaire.
Novembre Dans les coulisses de l’horreur
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière inspirée par les événements du 13 novembre.
David Cronenberg The Shrouds se dévoile
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The Shrouds.
The Bastard Un nouveau rôle pour Mads Mikkelsen
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
Couleurs de l'incendie Clovis Cornillac à la barre
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
Knock at the Cabin Le maître du twist a encore frappé
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Une belle course Line Renaud dans le rétro
Le réalisateur Christian Carion (Joyeux Noël) offre à Line Renaud le rôle de sa vie et sublime son amitié indéfectible avec Dany Boon, le tout dans un mélo qui sonde ces histoires intimes nichées dans les rues parisiennes.
Moonage Daydream Bowie sous toutes les coutures
Quand l’univers musical de David Bowie rencontre les possibilités du cinéma, cela donne un « rockumentaire » d’anthologie en forme d’hommage arty à l’un des plus grands artistes du XXe siècle.
Couleurs de l'incendie
Clovis Cornillac à la barre
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
Il y a 2 jours Coulisses
Novembre
Dans les coulisses de l’horreur
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière ...
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière ...
Il y a 2 jours Coulisses
The Bastard
Un nouveau rôle pour Mads Mikkelsen
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
Il y a 2 jours Coulisses
Les Secrets de mon père
L’horreur et la tendresse
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont...
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont...
Il y a 3 jours Cette semaine
Knock at the Cabin
Le maître du twist a encore frappé
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Il y a 3 jours Coulisses
David Cronenberg
The Shrouds se dévoile
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The ...
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The ...
Il y a 3 jours Coulisses

Tout le monde aime Jeanne
Le mal du siècle

Dans le premier long-métrage original et malicieux de Céline Devaux, Blanche Gardin est Jeanne, une quarantenaire surendettée et dépassée. Et même si Jeanne ne s’aime pas (plus), tout le monde aime Jeanne… surtout nous !

Découverte UGC

Dans le premier long-métrage original et malicieux de Céline Devaux, Blanche Gardin est Jeanne, une quarantenaire surendettée et dépassée. Et même si Jeanne ne s’aime pas (plus), tout le monde aime Jeanne… surtout nous !

Tout le monde aime Jeanne - Le mal du siècle

Jeanne Meyer, une ingénieure de talent (impériale Blanche Gardin), est confrontée à l’échec retentissant du projet Nausicaa, un appareil écologique destiné à collecter les déchets sous-marins. Surendettée, elle doit se résoudre à vendre l’appartement lisboète de sa mère, décédée un an plus tôt. Sur le chemin, elle fait la rencontre de Jean (toujours génial Laurent Lafitte), un ancien camarade de classe un poil collant qu’elle ne cessera de recroiser…

Ancienne élève de l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris (ENSAD), la réalisatrice Céline Devaux a d’abord fait ses armes dans l’animation. De cette expérience, résulte une poignée de courts-métrages (on retient Le Repas Dominical, sorti en 2017 et narré par Vincent Macaigne), dont l’esprit malicieux et incisif innerve ce premier long-métrage.

Pour incarner Jeanne, la réalisatrice a choisi l’actrice et humoriste Blanche Gardin, que l’on redécouvre ici dans une partition sur mesure : drôle, décalée, cynique et étonnamment touchante. C’est que Jeanne est une femme de son époque, en proie à de nombreux bouleversements intérieurs. Populaire au lycée, elle est désormais connue dans la France entière pour le « fail » de son projet Nausicaa, un projet dans lequel elle s’était pourtant jetée – littéralement – à corps perdu, comme pour oublier le décès soudain de sa mère.

MÉLANGE DES GENRES

Ce qui commence comme une comédie légère prend alors des airs de variation décalée sur le deuil et la dépression. Il faut dire que Jeanne est au bord de la crise de nerfs, et que sa petite voix intérieure – personnifiée dans de savoureuses séquences animées par un personnage à cheveux longs et aux répliques cinglantes – n’arrange en rien les choses. Une façon ludique et originale de représenter les démons cachés dans notre tête.

L’apparition de Jean, le personnage de Laurent Laffite, se présente alors comme la solution à la crise existentielle de Jeanne. Cet ancien dépressif, anticapitaliste, et légèrement cleptomane sur les bords, semble détenir la réponse à cette question qui trotte dans la tête des plus anxieux d’entre nous : comment survivre dans un monde qui court inévitablement à sa perte ? À nous, maintenant (et à Jeanne), de s’en saisir.

Visuel de couverture : Blanche Gardin, Laurent Lafitte – Tout le monde aime Jeanne | Copyright Les Films du Worso – O som e a furia

Tout le monde aime Jeanne
En salles le
07 septembre 2022