Destins croisés Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 21 septembre : un portrait de femme sensible et touchant, le film culte de James Cameron, un thriller féministe rageur, un hommage psychédélique à David Bowie, et bien d’autres films à découvrir !
Avatar Quand le cinéma crée des planètes
À l’occasion de la sortie du second volet de la saga Avatar le 14 décembre prochain, le film culte de James Cameron est de retour en salles dès ce mercredi 21 septembre. En hommage à la merveilleuse planète Pandora, on vous propose un classement de nos cinq planètes de cinéma préférées. 
Les Enfants des autres Rencontre avec Rebecca Zlotowski
Après avoir brillé dans Revoir Paris (cf. notre entretien), Virginie Efira illumine à nouveau la rentrée dans le nouveau film de Rebecca Zlotowski (Planetarium, Une fille facile), connue pour la richesse et la sensualité de ses héroïnes. L’occasion rêvée pour s’entretenir avec l’une des esthètes du cinéma d’auteur français.
Don't Worry Darling Une furieuse dystopie féministe
Porté par les stars Harry Styles et Florence Pugh, sous le feu des rumeurs les plus folles depuis sa présentation à Venise, le second film d’Olivia Wilde est aussi un thriller féministe et rageur aux nombreuses références.
Les Secrets de mon père L’horreur et la tendresse
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont elle se fait la sublime dépositaire.
Novembre Dans les coulisses de l’horreur
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière inspirée par les événements du 13 novembre.
David Cronenberg The Shrouds se dévoile
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The Shrouds.
The Bastard Un nouveau rôle pour Mads Mikkelsen
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
Couleurs de l'incendie Clovis Cornillac à la barre
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
Knock at the Cabin Le maître du twist a encore frappé
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Une belle course Line Renaud dans le rétro
Le réalisateur Christian Carion (Joyeux Noël) offre à Line Renaud le rôle de sa vie et sublime son amitié indéfectible avec Dany Boon, le tout dans un mélo qui sonde ces histoires intimes nichées dans les rues parisiennes.
Moonage Daydream Bowie sous toutes les coutures
Quand l’univers musical de David Bowie rencontre les possibilités du cinéma, cela donne un « rockumentaire » d’anthologie en forme d’hommage arty à l’un des plus grands artistes du XXe siècle.
Couleurs de l'incendie
Clovis Cornillac à la barre
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
Il y a 2 jours Coulisses
Novembre
Dans les coulisses de l’horreur
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière ...
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière ...
Il y a 2 jours Coulisses
The Bastard
Un nouveau rôle pour Mads Mikkelsen
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
Il y a 2 jours Coulisses
Les Secrets de mon père
L’horreur et la tendresse
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont...
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont...
Il y a 3 jours Cette semaine
Knock at the Cabin
Le maître du twist a encore frappé
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Il y a 3 jours Coulisses
David Cronenberg
The Shrouds se dévoile
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The ...
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The ...
Il y a 3 jours Coulisses

Thor : Love and Thunder
5 raisons de parcourir la galaxie

Mercredi sort en salles le quatrième volet de la saga Thor, réalisé par Taika Waititi, cinéaste déjà aux commandes du précédent opus, Thor : Ragnarok (2017). Pour l’occasion, on s’est penché sur cinq raisons qui justifient l’attente insoutenable qui entoure ce quatrième film, qui s’annonce définitivement plus fun que jamais !

Mercredi sort en salles le quatrième volet de la saga Thor, réalisé par Taika Waititi, cinéaste déjà aux commandes du précédent opus, Thor : Ragnarok (2017). Pour l’occasion, on s’est penché sur cinq raisons qui justifient l’attente insoutenable qui entoure ce quatrième film, qui s’annonce définitivement plus fun que jamais !

Thor : Love and Thunder - 5 raisons de parcourir la galaxie

Souvenez-vous, nous avions quitté Thor (Chris Hemsworth) profondément déprimé et désemparé à la suite des événements survenus dans Infinity War (2019). Bien décidé à se remettre en selle, le héros confie les clés d’Asgard à Valkyrie (Tessa Thompson) et entame une quête d’introspection. L’apparition soudaine de Gorr (Christian Bale), un tueur galactique redoutable déterminé à débarrasser l’univers de ses dieux, va le forcer à revoir ses plans…

Pour combler notre impatience quant à la sortie de ce nouvel opus super-héroïque, on revient sur cinq raisons qui devraient vous convaincre de vous rendre en salle ce mercredi :

LA PATTE TAIKA WAITITI

Depuis le mockumentaire Vampires en toute intimité (co-réalisé avec Jemaine Clement en 2014) qui narre le quotidien d’une colocation de vampires en plein Wellington, le cinéma de Taika Waititi est synonyme de propositions loufoques et décalées qui ne manquent jamais de mordant. On l’a vu à l’œuvre avec Thor : Ragnarok, le cinéaste a su mieux que quiconque redynamiser la saga portée par Chris Hemsworth, à grand renfort d’un univers coloré et chatoyant baigné d’un humour propre à son auteur.

JANE FOSTER AUX COMMANDES

Après la traversée du désert de notre héros – conséquence directe du snap de Thanos et de la disparition de la moitié de la population –, il semblerait que les dieux aient jugé bon de confier le rôle de l’Élu à des épaules plus solides… La bande-annonce nous le révèle, c’est bien à Jane Foster, love interest de Thor dans le premier volet de la saga, qu’incombe de supporter le poids du marteau légendaire Mjölnir. Mais comment la scientifique a-t-elle pu devenir celle que l’on appelle maintenant Mighty Thor ? Il ne fait nul doute que Thor : Love and Thunder saura nous éclairer sur la question !

 UN ANTAGONISTE REDOUTABLE

On était tombés raides dingues d’Héla, l’antagoniste absolument badass incarné par Cate Blanchett dans Ragnarok, mais il semblerait que Thor ait à affronter un nouvel ennemi encore plus puissant… L’acteur-transformiste Christian Bale fait son entrée dans le MCU sous les traits de Gorr, le Massacreur de Dieux. Autant dire que ni son nom, ni son apparence décharnée, ni la puissance de son arme, la Nécrolame, ne nous rassure quant à l’issue de son affrontement avec Thor, qui promet cependant d’être spectaculaire.

UN HUMOUR À TOUT ÉPREUVE

Humour et Marvel vont souvent de pair. Il semblerait cependant que Thor : Love and Thunder ait ce petit quelque chose qui le différencie des autres, qu’on attribue sans sourciller au génie comique de Taika Waititi. Ragnarok brillait par un humour savamment dosé et jamais forcé, mais la bande-annonce de ce quatrième volet laisse entendre que le cinéaste a tenté de pousser les curseurs encore un peu plus loin… Réussira-t-il cependant à nous faire rire aux larmes alors qu’un « massacreur de dieux » s’apprête à sévir sur Asgard ? Rien n’est moins sûr.

DES EFFETS VISUELS IMPRESSIONANTS

Afin de créer les univers traversés par Thor et ses comparses dans ce quatrième volet, l’équipe technique du film a eu cette fois recours à une toute nouvelle technologie, baptisée le Volume. Exit les fonds verts et bleus, les acteurs évoluent désormais dans les décors numériques créés en amont qui sont ensuite complétés par des prises de vues réelles. Voilà qui donne la possibilité de composer de nouveaux univers visuellement impressionnants, dont la bande-annonce nous donne justement un avant-goût prometteur. Pour les découvrir de vos propres yeux, rendez-vous en salle dès mercredi !

Visuels de couverture et illustration : Natalie Portman, Chris Hemsworth – Thor: Love And Thunder | Copyright Marvel Studios 2022. All Rights Reserved.

Thor : Love and Thunder
En salles le
13 juillet 2022