Histoires extraordinaires Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 10 août : un clash en milieu scolaire, le nouvel opus des aventures du pirate Monkey D. Luffy et un curieuse menace extraterrestre…
Sam Mendes Après la guerre, l’amour
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Chronique d'une liaison passagère Une bande-annonce romantique
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
Nope Un terrifiant western galactique
Le réalisateur afro-américain Jordan Peele (Get Out) fait fort avec ce film de science-fiction inclassable, entre western crépusculaire et invasion extraterrestre. Le film bat actuellement des records d’entrées aux États-Unis, où il s’est hissé à la première place du podium dès son premier week-end en salles.
La Très très grande classe Rencontre avec Melha Bedia
Humoriste au début de carrière prometteur, Melha Bedia a de qui tenir puisqu’elle est la sœur de l’illustre Ramzy. Révélée sur scène puis au cinéma dans des projets personnels (Forte), cette nouvelle figure de la comédie à la française impose son talent dans La Très très grande classe, un film où elle varie les registres avec brio. 
Une bonne dose de rires À la rentrée chez UGC
Après l’été et son florilège de films rafraîchissants, la rentrée cinéma se dessine d’ores et déjà avec des films particulièrement attendus, et dans tous les registres. Pour vous aider à y voir plus clair, voici une sélection de 11 films parmi les plus prometteurs de la rentrée. À vos agendas !
Oscars 2023 Decision to leave représentera la Corée du Sud
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Trois mille ans à t'attendre Une épopée de génie
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivité visuelle toujours au rendez-vous.
Tout le monde aime Jeanne Une bande-annonce décalée
La comédie pas comme les autres de Céline Devaux, avec Blanche Gardin et Laurent Lafitte, s’offre une première bande-annonce fantasque. En salles dès le 7 septembre !
Ethan Coen Des nouvelles de son prochain film
Après cinq ans d’absence, Ethan Coen reprend du service derrière la caméra pour son premier long-métrage en solo. Au programme ? Une star de Once Upon a Time in Hollywood au casting, et une intrigue mystérieuse…
Jeanne du Barry Ça tourne pour Maïwenn
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
Le Menu Une exquise bande-annonce
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redemande !
Trois mille ans à t'attendre
Une épopée de génie
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivit...
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivit...
Il y a 1 jour Coulisses
Chronique d'une liaison passagère
Une bande-annonce romantique
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
Il y a 1 jour Coulisses
Oscars 2023
Decision to leave représentera la Corée du Sud
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Il y a 1 jour Toujours à l'affiche
Jeanne du Barry
Ça tourne pour Maïwenn
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
Il y a 2 jours Coulisses
Sam Mendes
Après la guerre, l’amour
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Il y a 2 jours Coulisses
Le Menu
Une exquise bande-annonce
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redem...
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redem...
Il y a 2 jours Coulisses

MULHOLLAND DRIVE
Le grand oeuvre de David Lynch

Le plus culte des films de son réalisateur, Mulholland Drive est un puzzle habité et vénéneux laissant la porte ouverte à toutes les interprétations, à toutes les divagations et à tous les fantasmes. Pour en (re)découvrir toute la puissance de fascination, rendez-vous les jeudis 6 et 13 janvier dans le cadre des séances UGC Culte.

UGC Culte

Le plus culte des films de son réalisateur, Mulholland Drive est un puzzle habité et vénéneux laissant la porte ouverte à toutes les interprétations, à toutes les divagations et à tous les fantasmes. Pour en (re)découvrir toute la puissance de fascination, rendez-vous les jeudis 6 et 13 janvier dans le cadre des séances UGC Culte.

MULHOLLAND DRIVE - Le grand oeuvre de David Lynch - ILLIMITÉ

On aura beau prendre le film dans tous les sens, on ne trouvera jamais la clé de son mystère, et c’est justement ce qui en fait la force et la beauté. Pour peu qu’on accepte de perdre ses repères et de se perdre tout court, Mulholland Drive est en effet l’un des films de David Lynch les plus envoûtants et donc l’un des plus excitants.

Et pourtant, le projet a failli ne jamais voir le jour. En 1999, sortant d’Une histoire vraie, récit bouleversant du dernier voyage d’un vieil homme sur son mini tracteur, David Lynch décide de revenir à ce qui a fait sa gloire. Il retrouve ces histoires troubles et inquiétantes qui jalonnent son œuvre, d’Eraserhead à Lost Highway, où le réel et l’imaginaire se côtoient jusqu’à se fondre l’un dans l’autre, comme si le quotidien se fissurait sous les assauts d’un monde souterrain.

Près de dix ans après Twin Peaks, le cinéaste rêve d’une nouvelle série télé à laquelle il donne le nom de cette route qui surplombe Los Angeles, Mulholland Drive, qui regorge d’histoires sanglantes et où « l’impression de sécurité et de beauté peut, en une seconde, se transformer en sentiment de peur et de danger ». Avec deux inconnues qu’il choisit pour jouer la blonde qui veut être actrice et la brune qui, à la suite d’un terrible accident de voiture, a perdu la mémoire, il tourne ce qui est censé être le pilote de cette nouvelle série. Pas du tout convaincus par le résultat, les responsables de la chaîne ABC décident de ne pas le programmer.

Un sauvetage miraculeux

Le projet semble mort, jusqu’à ce que le producteur français Pierre Edelman, grand admirateur de Lynch et officiant chez StudioCanal, ne le sauve en proposant au réalisateur de faire de ce pilote un film de cinéma. Lynch réécrit le scénario et, malgré des tas de difficultés (décors et costumes disparus, pannes d’inspiration…), tourne de nouvelles scènes en octobre 2000.

Est-ce en raison de sa genèse chaotique ? Ou parce que Lynch s’est laissé guider par ses seules intuitions, associant situations et émotions en cherchant simplement à susciter chez le spectateur des sensations pures ? Le film – dont Lynch a bien sûr confié la direction musicale à Angelo Badalamenti, son compositeur phare – semble tout droit sorti d’un rêve (ou plutôt d’un cauchemar !), dont le sens profond nous échappe mais dont chaque éclat nous touche au cœur. Comme si « cette histoire d’amour dans la cité des rêves » que nous proposait Lynch était non seulement une exploration du mythe d’Hollywood – ses mirages, ses fantômes et ses fantasmes – mais surtout une plongée au plus profond de notre inconscient. D’où la fascination qu’il exerce et le mystère qu’il suscite.

En effet, dès sa présentation au Festival de Cannes 2001, où il reçoit le Prix de la mise en scène, Mulholland Drive lance la carrière de ses actrices – Laura Harring et Naomi Watts – et vaut à Lynch une nomination à l’Oscar du meilleur réalisateur. Le film intrigue, trouble, séduit, passionne et suscite d’infinis débats. Il devient vite culte et est même régulièrement cité depuis par des critiques comme l’une des plus grandes œuvres de l’histoire du cinéma.

Jean-Pierre Lavoignat

Visuel de couverture :  Naomi Watts et Laura Harring / Copyright 2001 STUDIOCANAL. All rights reserved.

 MULHOLLAND DRIVE
En salles le
06 juin 2001