Mémoire et retrouvailles Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 5 octobre : une plongée sous tension dans les attentats de 2015, une sombre histoire de famille, les retrouvailles entre Julia Roberts et George Clooney, un portrait de femme délicat, et bien d’autres films à découvrir.
Ticket to Paradise 5 comédies qui célèbrent le divorce
Mercredi sort en salles Ticket to Paradise d’Ol Parker, qui fait de Julia Roberts et George Clooney un couple divorcé réunis malgré-eux par le destin… Pour l’occasion, on avait envie de revenir sur cinq films qui traitent, chacun à leur manière, du divorce et de la séparation.
Mascarade Le thriller de Nicolas Bedos se précise
Le quatrième long-métrage de Nicolas Bedos (La Belle Époque), en salles le 1er novembre, se dévoile dans un trailer suffocant. 
Novembre Entretien avec Cédric Jimenez
Après l’immense succès de BAC Nord, Cédric Jimenez confirme son statut d’égérie du cinéma d’action français avec un sujet risqué : les attentats qui ont ébranlé Paris en novembre 2015. Il impressionne encore par sa maîtrise de la tension et parvient à un résultat d’une grande dignité. 
The Bikeriders Une star de The Walking Dead au casting
Norman Reedus, l’interprète de Daryl Dixon, rejoint le casting du prochain film de Jeff Nichols (Take Shelter) centré sur un groupe de bikers dans les années 60.
La Conspiration du Caire Une bande-annonce sous tension
Le nouveau thriller politique de Tarik Saleh (Le Caire Confidentiel), récompensé du Prix du Scénario à Cannes, sort en salles le 26 octobre prochain.
L'Origine du mal Entretien avec Sébastien Marnier
Le réalisateur nous avait bluffés avec L’Heure de la sortie (2019) ; il réitère l’exploit avec ce film intrigant, qui s’affiche comme une expérience-limite au parfum chabrolien et au casting de feu, dynamitant au passage les fondements de la famille. On l’a rencontré afin qu’il nous livre quelques-uns de ses secrets de cinéma.
Un beau matin Touchée par la grâce
Devant la caméra de la sensible Mia Hansen-Løve, Léa Seydoux irradie dans un rôle plus intimiste qu’à l’accoutumée, où elle incarne une trentenaire écartelée entre la déliquescence de son père et son histoire d’amour naissante.
Yórgos Lánthimos And…action !
Après Mise à mort du cerf sacré (2017) et La Favorite (2018), le réalisateur grec s’entoure une nouvelle fois d’un casting d’exception pour les besoins de son prochain film.
Fumer fait tousser Le sentai de Quentin Dupieux se dévoile
Présentée en Séance de Minuit lors de la 75e édition du Festival de Cannes, la nouvelle fantaisie de Quentin Dupieux (Rubber, Le Daim), inspirée des séries télévisées japonaises, se révèle dans une première bande-annonce qui intrigue.
Boucle temporelle Jeudi soirée culte chez UGC
(Re)découvrez quelques-uns des films qui ont marqué l’histoire du cinéma grâce aux séances UGC Culte ! Au programme des séances d’octobre : l’un des meilleurs opus de la saga James Bond et une comédie existentielle portée par le génial Bill Murray.
The Woman King Afro Amazones
Qui n’a jamais rêvé Viola Davis en guerrière sanguinaire ? C’est le cas dans ce film furieusement afroféministe, qui entérine le retour triomphal de la blaxploitation et exhume l’histoire d’une armée féminine ayant réellement existé en Afrique de l’Ouest.
Octobre cultissime Dimanche soirée culte chez UGC
(Re)découvrez quelques-uns des films qui ont marqué l’histoire du cinéma grâce aux séances UGC Culte ! Au programme des séances d’octobre : un road-movie familial, un chef d’œuvre de science-fiction, une comédie fantastique débridée, une épopée spatiale poignante et un conte philosophique à la puissance visuelle indéniable.
Le Nouveau Jouet Drôle de remake
James Huth remet au goût du jour un classique de la comédie française, dans lequel Jamel Debbouze (Citoyen d’honneur) et Daniel Auteuil (La Belle Époque) succèdent aux incomparables Pierre Richard (La Chèvre) et Michel Bouquet (La mariée était en noir).
Le Sixième enfant Rencontre avec Sara Giraudeau
Déjà à l’affiche de La Page blanche récemment, la gracile Sara Giraudeau – du nom de son illustre père Bernard – réaffirme ses talents dans Le Sixième enfant, un thriller qui ausculte la maternité sous un angle social. Entretien avec l’actrice, qui irradie ce film âpre de son étrangeté naturelle.
L'Origine du mal
Entretien avec Sébastien Marnier
Le réalisateur nous avait bluffés avec L’Heure de la sortie (2019) ; il réitère l’exploit avec ce film intrigant, qui s’affiche comme une expérience-limite au parfum chabro...
Le réalisateur nous avait bluffés avec L’Heure de la sortie (2019) ; il réitère l’exploit avec ce film intrigant, qui s’affiche comme une expérience-limite au parfum chabro...
Il y a 13 heures Cette semaine
Mascarade
Le thriller de Nicolas Bedos se précise
Le quatrième long-métrage de Nicolas Bedos (La Belle Époque), en salles le 1er novembre, se dévoile dans un trailer suffocant. 
Le quatrième long-métrage de Nicolas Bedos (La Belle Époque), en salles le 1er novembre, se dévoile dans un trailer suffocant. 
Il y a 14 heures Coulisses
The Bikeriders
Une star de The Walking Dead au casting
Norman Reedus, l’interprète de Daryl Dixon, rejoint le casting du prochain film de Jeff Nichols (Take Shelter) centré sur un groupe de bikers dans les années 60.
Norman Reedus, l’interprète de Daryl Dixon, rejoint le casting du prochain film de Jeff Nichols (Take Shelter) centré sur un groupe de bikers dans les années 60.
Il y a 20 heures Coulisses
Un beau matin
Touchée par la grâce
Devant la caméra de la sensible Mia Hansen-Løve, Léa Seydoux irradie dans un rôle plus intimiste qu’à l’accoutumée, où elle incarne une trentenaire écartelée entre la déliq...
Devant la caméra de la sensible Mia Hansen-Løve, Léa Seydoux irradie dans un rôle plus intimiste qu’à l’accoutumée, où elle incarne une trentenaire écartelée entre la déliq...
Il y a 1 jour Cette semaine
Mémoire et retrouvailles
Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 5 octobre : une plongée sous tension dans les attentats de 2015, une sombre histoire de famille, les retrouvailles entre Julia Roberts et George...
Au programme des sorties du 5 octobre : une plongée sous tension dans les attentats de 2015, une sombre histoire de famille, les retrouvailles entre Julia Roberts et George...
Il y a 1 jour Cette semaine
Fumer fait tousser
Le sentai de Quentin Dupieux se dévoile
Présentée en Séance de Minuit lors de la 75e édition du Festival de Cannes, la nouvelle fantaisie de Quentin Dupieux (Rubber, Le Daim), inspirée des séries télévisées japon...
Présentée en Séance de Minuit lors de la 75e édition du Festival de Cannes, la nouvelle fantaisie de Quentin Dupieux (Rubber, Le Daim), inspirée des séries télévisées japon...
Il y a 1 jour Coulisses

MOULIN ROUGE
UGC Culte

Un véritable feu d’artifice – visuel et sonore –, un film ébouriffant, foisonnant, baroque, d’une inventivité folle, d’une belle audace et d’une grande liberté. C’est le Moulin Rouge de Baz Luhrmann à retrouver dans les cinémas UGC ce jeudi 25 novembre.

UGC Culte

Un véritable feu d’artifice – visuel et sonore –, un film ébouriffant, foisonnant, baroque, d’une inventivité folle, d’une belle audace et d’une grande liberté. C’est le Moulin Rouge de Baz Luhrmann à retrouver dans les cinémas UGC ce jeudi 25 novembre.

MOULIN ROUGE - UGC Culte - ILLIMITÉ

Film historique aux costumes et décors incroyables mais résolument contemporain doublé d’un musical magnifique, porté par une bande-originale aussi anachronique qu’irrésistible, Moulin Rouge secoue la scène cinématographique en 2001. Le nouveau film de Baz Luhrmann, cinéaste et metteur en scène d’opéra australien, découvert avec Ballroom Dancing à Cannes en 1992, bouscule les habitudes et les conventions, invente sa propre grammaire et son propre langage, assume son propos jusqu’au bout avec un mélange d’innocence et d’arrogance, sans jamais craindre d’aller trop loin ni d’en faire trop.

Déjà, cinq ans auparavant, en 1996, dans ce Roméo + Juliette d’anthologie avec Leonardo DiCaprio et Claire Danes, qu’il avait transposé au XXème siècle dans une banlieue américaine défavorisée tout en respectant fidèlement le texte de Shakespeare, Baz Luhrmann, avait montré qu’il ne craignait ni le mélange des genres et des inspirations, ni celui des époques et des styles. Cette fois, en s’inspirant très librement de La Dame aux Camélias et d’Orphée aux Enfers, et en racontant l’histoire d’amour contrariée d’un jeune poète idéaliste et d’une vedette de cabaret de toute beauté (baptisée Satine), « femme fatale mais vénale », il se plonge dans les années 1900 et revisite, ou réinvente plutôt, la légende de Montmartre et de « la Belle Époque » : le french cancan et la vie de bohême, la poésie et l’absinthe, les guinguettes et les mauvais garçons, l’Éléphant de l’Exposition universelle et le Moulin Rouge, les prostituées et Toulouse Lautrec…

Une tornade de plaisir

Son défi ? « Dynamiter la réalité et embarquer le public dans un monde qui lui soit à la fois familier et exotique ». Aucun décor, aucun costume ne sera donc trop beau pour Baz Luhrmann – c’est son épouse, Catherine Martin, qui s’occupe de la direction artistique (elle gagnera d’ailleurs deux Oscars pour le film). Le kitch lui-même devient féérie et le carton-pâte poésie. Sa mise en scène ne se refusera aucune sophistication, sa caméra aucune envolée, et son montage aucun effet. Il ne se privera non plus d’aucun clin d’œil (à Gigi, aux Enfants du paradis, à Titanic…). Pour lui, rien n’est jamais trop. Ce qui ne sera pas, il le sait, du goût de tous. Mais Baz Luhrmann ne cherche pas le consensus, il est bien trop préoccupé par son plaisir, sa jubilation plutôt, de façonner un univers qui lui est propre, véritable tremplin pour l’imaginaire. Et tant pis si au milieu de ce tourbillon apparaissent ici ou là quelques maladresses ou faiblesses. Elles seront balayées par la folle énergie de l’ensemble.

Son idée de génie ? Composer pour cette comédie musicale « historique » une bande-son contemporaine où David Bowie, Madonna, Marilyn Monroe, Elton John, Fatboy Slim, Police, Queen, et tellement d’autres, côtoient Offenbach et La Mélodie du bonheur, parfois dans les versions originales mais très souvent réorchestrées et chantées par les acteurs eux-mêmes. Et c’est l’autre très bonne idée de ce Moulin Rouge : son casting. En choisissant Nicole Kidman et Ewan McGregor (aussi à l’aise dans la chanson que dans le jeu) pour incarner les amoureux malheureux, non seulement Baz Luhrmann leur donne un de leurs meilleurs rôles mais il insuffle à son film une séduction et une grâce infinies qui s’apparentent à un supplément d’âme. Et les seconds rôles ne sont pas en reste. Aux commandes d’une entreprise aussi ambitieuse qu’étourdissante, malgré un tournage épique jalonné de nombreux incidents (et terminé avec sept semaines de retard !), Baz Luhrmann est tel un garnement lâché dans un magasin de friandises qui s’en met plein les poches pour en mettre plein les yeux – et plein le cœur – aux spectateurs. Le succès international du film lui donnera raison.

MOULIN ROUGE
En salles le
03 octobre 2001