Histoires extraordinaires Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 10 août : un clash en milieu scolaire, le nouvel opus des aventures du pirate Monkey D. Luffy et un curieuse menace extraterrestre…
Sam Mendes Après la guerre, l’amour
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Chronique d'une liaison passagère Une bande-annonce romantique
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
Nope Un terrifiant western galactique
Le réalisateur afro-américain Jordan Peele (Get Out) fait fort avec ce film de science-fiction inclassable, entre western crépusculaire et invasion extraterrestre. Le film bat actuellement des records d’entrées aux États-Unis, où il s’est hissé à la première place du podium dès son premier week-end en salles.
La Très très grande classe Rencontre avec Melha Bedia
Humoriste au début de carrière prometteur, Melha Bedia a de qui tenir puisqu’elle est la sœur de l’illustre Ramzy. Révélée sur scène puis au cinéma dans des projets personnels (Forte), cette nouvelle figure de la comédie à la française impose son talent dans La Très très grande classe, un film où elle varie les registres avec brio. 
Une bonne dose de rires À la rentrée chez UGC
Après l’été et son florilège de films rafraîchissants, la rentrée cinéma se dessine d’ores et déjà avec des films particulièrement attendus, et dans tous les registres. Pour vous aider à y voir plus clair, voici une sélection de 11 films parmi les plus prometteurs de la rentrée. À vos agendas !
Oscars 2023 Decision to leave représentera la Corée du Sud
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Trois mille ans à t'attendre Une épopée de génie
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivité visuelle toujours au rendez-vous.
Tout le monde aime Jeanne Une bande-annonce décalée
La comédie pas comme les autres de Céline Devaux, avec Blanche Gardin et Laurent Lafitte, s’offre une première bande-annonce fantasque. En salles dès le 7 septembre !
Ethan Coen Des nouvelles de son prochain film
Après cinq ans d’absence, Ethan Coen reprend du service derrière la caméra pour son premier long-métrage en solo. Au programme ? Une star de Once Upon a Time in Hollywood au casting, et une intrigue mystérieuse…
Jeanne du Barry Ça tourne pour Maïwenn
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
Le Menu Une exquise bande-annonce
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redemande !
Trois mille ans à t'attendre
Une épopée de génie
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivit...
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivit...
Il y a 1 jour Coulisses
Chronique d'une liaison passagère
Une bande-annonce romantique
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
Il y a 1 jour Coulisses
Oscars 2023
Decision to leave représentera la Corée du Sud
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Il y a 1 jour Toujours à l'affiche
Jeanne du Barry
Ça tourne pour Maïwenn
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
Il y a 2 jours Coulisses
Sam Mendes
Après la guerre, l’amour
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Il y a 2 jours Coulisses
Le Menu
Une exquise bande-annonce
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redem...
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redem...
Il y a 2 jours Coulisses

MATRIX
Comprendre la saga en 5 points

Pour célébrer la sortie imminente de Matrix Resurrections, retour sur ce qui a fait de l’œuvre culte des sœurs Wachowski une référence du cinéma de science-fiction.

Pour célébrer la sortie imminente de Matrix Resurrections, retour sur ce qui a fait de l’œuvre culte des sœurs Wachowski une référence du cinéma de science-fiction.

MATRIX - Comprendre la saga en 5 points - ILLIMITÉ

Dans Matrix, le film originel sorti en 1999, le jeune informaticien Neo (Keanu Reeves) se retrouve confronté à une terrible vérité : le monde dans lequel il évolue est artificiel et contrôlé par des machines. Afin de produire l’énergie nécessaire à celles-ci, les humains sont inconsciemment maintenus dans une « Matrice » illusoire. Quelques rebelles attendent toutefois l’Élu, figure censée libérer leur espèce de ses chaînes. Considéré comme ce fameux Élu, Neo doit bientôt faire face à son destin… Une aventure qui va connaître des suites, jusqu’à Matrix Resurrections, le 4e chapitre qui s’apprête à gagner les salles.

Retour sur les qualités visionnaires de la trilogie, considérée comme un phare de la science-fiction moderne :

MATRIX ET LA TECHNOLOGIE

Le film sort donc sur les écrans en 1999, au moment du passage à l’ère informatique. Les écrans et logiciels suscitent alors l’inquiétude dans le monde réel. Ils peuplent l’univers de Matrix et le film en fait même des outils d’aliénation (les humains sont enfermés dans un programme informatique) surpuissants, qui prophétisent au passage la réalité virtuelle. Malgré la menace qu’il représente, le numérique s’avère être un moyen de résistance : Neo et son équipe, grâce à leurs talents de hackers et leur action souterraine, se posent comme figures avant-gardistes des lanceurs d’alerte.

MATRIX ET LES EFFETS SPÉCIAUX

Qui dit basculement à l’ère informatique dit aussi révolution numérique. Si les superproductions de l’époque font preuve d’ingéniosité, Matrix s’inscrit dans la légende en utilisant le bullet time, principe qui consiste à filmer une scène d’action au ralenti sans pour autant ralentir les mouvements de caméra. Rendu célèbre pour la scène où Neo esquive des dizaines de balles sur le toit d’un immeuble, cet effet, devenu un véritable gimmick, annonce le potentiel illimité de l’époque à venir.

MATRIX ET LA POP CULTURE

La saga a préfiguré le tournant moderne de la pop culture en imaginant une science-fiction sans frontières, dans laquelle se mêlent des références hétéroclites. Alice au pays des merveilles, les superhéros, la dynamique des mangas japonais, l’esthétique des jeux vidéo, les livres de Philip K. Dick… : tout est ingurgité et recraché avec une cohérence paradoxale, piochant çà et là pour nourrir un imaginaire mutant. Un exemple ? Neo lui-même, hacker habillé en Superman gothique et adepte de kung-fu.

MATRIX ET LA TRANSIDENTITÉ

Les humains « matrixés » vivent dans une réalité tronquée et sont dépossédés de leur potentiel. Les Wachowski ayant toutes deux effectué une transition de genre, Lilly a déclaré que la saga fut pensée comme une « métaphore trans » à une époque où ces questions étaient invisibles. La Matrice peut ainsi être vue comme une société où règne la binarité de genre ; en témoignent ses « agents » qui sont des hommes blancs en costume. Or la pilule rouge prise par Neo lui ouvre un horizon de fluidité, à l’image de l’euphorisante pluralité des influences du film.

MATRIX ET LA PHILOSOPHIE

La saga a fait exploser les compteurs des forums de discussion du tout jeune Internet. Dès 2003, un livre collectif intitulé Matrix, machine philosophique fait la part belle à ce « film d’action intellectuel » et à sa profondeur théorique. À un postulat très basique sur la nature de notre réalité, Matrix agrège un impressionnant corpus. Entre Jean Baudrillard et Descartes, certains y ont vu une adaptation de l’allégorie de la caverne de Platon, où l’homme ne voit que « l’ombre » d’un réel qui le dépasse.

MATRIX
En salles le
22 décembre 2021