Histoires extraordinaires Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 10 août : un clash en milieu scolaire, le nouvel opus des aventures du pirate Monkey D. Luffy et un curieuse menace extraterrestre…
Sam Mendes Après la guerre, l’amour
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Chronique d'une liaison passagère Une bande-annonce romantique
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
Nope Un terrifiant western galactique
Le réalisateur afro-américain Jordan Peele (Get Out) fait fort avec ce film de science-fiction inclassable, entre western crépusculaire et invasion extraterrestre. Le film bat actuellement des records d’entrées aux États-Unis, où il s’est hissé à la première place du podium dès son premier week-end en salles.
La Très très grande classe Rencontre avec Melha Bedia
Humoriste au début de carrière prometteur, Melha Bedia a de qui tenir puisqu’elle est la sœur de l’illustre Ramzy. Révélée sur scène puis au cinéma dans des projets personnels (Forte), cette nouvelle figure de la comédie à la française impose son talent dans La Très très grande classe, un film où elle varie les registres avec brio. 
Une bonne dose de rires À la rentrée chez UGC
Après l’été et son florilège de films rafraîchissants, la rentrée cinéma se dessine d’ores et déjà avec des films particulièrement attendus, et dans tous les registres. Pour vous aider à y voir plus clair, voici une sélection de 11 films parmi les plus prometteurs de la rentrée. À vos agendas !
Oscars 2023 Decision to leave représentera la Corée du Sud
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Trois mille ans à t'attendre Une épopée de génie
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivité visuelle toujours au rendez-vous.
Tout le monde aime Jeanne Une bande-annonce décalée
La comédie pas comme les autres de Céline Devaux, avec Blanche Gardin et Laurent Lafitte, s’offre une première bande-annonce fantasque. En salles dès le 7 septembre !
Ethan Coen Des nouvelles de son prochain film
Après cinq ans d’absence, Ethan Coen reprend du service derrière la caméra pour son premier long-métrage en solo. Au programme ? Une star de Once Upon a Time in Hollywood au casting, et une intrigue mystérieuse…
Jeanne du Barry Ça tourne pour Maïwenn
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
Le Menu Une exquise bande-annonce
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redemande !
Trois mille ans à t'attendre
Une épopée de génie
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivit...
Le retour tant attendu de George Miller, absent des écrans depuis la sortie de Mad Max : Fury Road en 2015, est proche ! Au programme : mystères, légendes et une inventivit...
Il y a 1 jour Coulisses
Chronique d'une liaison passagère
Une bande-annonce romantique
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
La comédie romantique d’Emmanuel Mouret (Les choses dit, les choses qu’on fait), en salles le 14 septembre, se dévoile dans une bande-annonce pleine de légèreté.
Il y a 1 jour Coulisses
Oscars 2023
Decision to leave représentera la Corée du Sud
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Le long-métrage de Park Chan-wook (Mademoiselle), toujours en salles, explore la relation entre un inspecteur de police et la suspecte d’une affaire de meurtre.
Il y a 1 jour Toujours à l'affiche
Jeanne du Barry
Ça tourne pour Maïwenn
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
La réalisatrice de Mon Roi (2015) et Johnny Depp seront les têtes d’affiche de ce film historique, dont le tournage vient tout juste de débuter à Paris.
Il y a 2 jours Coulisses
Sam Mendes
Après la guerre, l’amour
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Le réalisateur de Skyfall (2012) et 1917 (2020) revient à ses premiers amours avec Empire of Light, un film romantique qui célèbre la puissance du cinéma.
Il y a 2 jours Coulisses
Le Menu
Une exquise bande-annonce
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redem...
Le nouveau long-métrage du réalisateur Mark Mylod (Succession, Game of Thrones), en salles le 23 novembre prochain, se dévoile dans une généreuse bande-annonce. On en redem...
Il y a 2 jours Coulisses

MADRES PARALELAS
Un monde sans homme

En poussant toujours plus loin sa réflexion sur l’indépendance et la pleine expression du féminin, Pedro Almodóvar explore aussi la question des racines, de l’endroit d’où l’on vient. Une mise en regard percutante servie par Penélope Cruz, au firmament.

En poussant toujours plus loin sa réflexion sur l’indépendance et la pleine expression du féminin, Pedro Almodóvar explore aussi la question des racines, de l’endroit d’où l’on vient. Une mise en regard percutante servie par Penélope Cruz, au firmament.

MADRES PARALELAS - Un monde sans homme - ILLIMITÉ

Janis et Ana se rencontrent dans une chambre d’hôpital alors qu’elles sont sur le point d’accoucher. Toutes deux célibataires, elles sont tombées enceintes par accident. Janis, d’âge mûr, est survoltée par l’arrivée de son enfant tandis qu’Ana, qui quitte l’adolescence, vit cet événement dans l’effroi. Les mots qu’elles échangent à ce moment clef de leur grossesse les rapprochent et leur donne l’occasion – par un hasard dont seule la vie a le secret – de se retrouver quelques mois plus tard. Ana, qui travaille comme photographe de mode, se bat dans le même temps pour que soient effectuées des fouilles dans le village de son enfance, à l’endroit où auraient été enterrés ses aïeuls, tombés sous Franco.

C’est une histoire folle, mais toutefois plausible, que tisse Pedro Almodóvar deux ans après le très intime Douleur et Gloire, film-testament porté par l’un de ses acteurs fétiches, Antonio Banderas. Dans ce Madres paralelas, littéralement ces « mères parallèles », le cinéaste espagnol adresse sa révérence habituelle à ces êtres qui sont toujours chez lui grandioses. Une déclaration d’amour qui s’intensifie ici avec la gémellité annoncée par le titre et la sororité presque instantanée qui s’établit entre Janis et Ana, réunies par une grossesse inattendue. Au-delà des surprises palpitantes du scénario – que l’on taira ici –, c’est la place entière, jamais remise en question, qu’occupe ces personnages à l’écran qui ravit d’abord.

La question d’une présence masculine dans l’existence de Janis et Ana est écartée au profit de leurs relations à leurs mères, à leurs amies, à leur enfant, mais avant tout à elles-mêmes. Car Almodóvar, toujours plus intéressé par la question des origines, par l’endroit d’où l’on vient et auquel on appartient, interroge avec force ce lien chez ses personnages. Qui sont-elles devenues ? Quelles traces portent-elles de leurs ancêtres, jusque dans les traits de leur nouveau-né ? Galvanisé par l’idée de faire justice et de se rendre à soi-même, le réalisateur signe un portrait riche, solaire, de deux femmes d’âges différents mais aux cheminements parallèles. Penélope Cruz n’est certainement pas étrangère à cette réussite – traversée de mille nuances et accompagnée à l’écran par la révélation Milena Smit.

MADRES PARALELAS
En salles le
01 décembre 2021