Destins croisés Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 21 septembre : un portrait de femme sensible et touchant, le film culte de James Cameron, un thriller féministe rageur, un hommage psychédélique à David Bowie, et bien d’autres films à découvrir !
Avatar Quand le cinéma crée des planètes
À l’occasion de la sortie du second volet de la saga Avatar le 14 décembre prochain, le film culte de James Cameron est de retour en salles dès ce mercredi 21 septembre. En hommage à la merveilleuse planète Pandora, on vous propose un classement de nos cinq planètes de cinéma préférées. 
Les Enfants des autres Rencontre avec Rebecca Zlotowski
Après avoir brillé dans Revoir Paris (cf. notre entretien), Virginie Efira illumine à nouveau la rentrée dans le nouveau film de Rebecca Zlotowski (Planetarium, Une fille facile), connue pour la richesse et la sensualité de ses héroïnes. L’occasion rêvée pour s’entretenir avec l’une des esthètes du cinéma d’auteur français.
Don't Worry Darling Une furieuse dystopie féministe
Porté par les stars Harry Styles et Florence Pugh, sous le feu des rumeurs les plus folles depuis sa présentation à Venise, le second film d’Olivia Wilde est aussi un thriller féministe et rageur aux nombreuses références.
Les Secrets de mon père L’horreur et la tendresse
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont elle se fait la sublime dépositaire.
Novembre Dans les coulisses de l’horreur
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière inspirée par les événements du 13 novembre.
David Cronenberg The Shrouds se dévoile
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The Shrouds.
The Bastard Un nouveau rôle pour Mads Mikkelsen
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
Couleurs de l'incendie Clovis Cornillac à la barre
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
Knock at the Cabin Le maître du twist a encore frappé
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Une belle course Line Renaud dans le rétro
Le réalisateur Christian Carion (Joyeux Noël) offre à Line Renaud le rôle de sa vie et sublime son amitié indéfectible avec Dany Boon, le tout dans un mélo qui sonde ces histoires intimes nichées dans les rues parisiennes.
Moonage Daydream Bowie sous toutes les coutures
Quand l’univers musical de David Bowie rencontre les possibilités du cinéma, cela donne un « rockumentaire » d’anthologie en forme d’hommage arty à l’un des plus grands artistes du XXe siècle.
Couleurs de l'incendie
Clovis Cornillac à la barre
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
Il y a 2 jours Coulisses
Novembre
Dans les coulisses de l’horreur
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière ...
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière ...
Il y a 2 jours Coulisses
The Bastard
Un nouveau rôle pour Mads Mikkelsen
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
Il y a 2 jours Coulisses
Les Secrets de mon père
L’horreur et la tendresse
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont...
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont...
Il y a 3 jours Cette semaine
Knock at the Cabin
Le maître du twist a encore frappé
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Il y a 3 jours Coulisses
David Cronenberg
The Shrouds se dévoile
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The ...
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The ...
Il y a 3 jours Coulisses

Eugénie Grandet
Un grand récit d’émancipation

L’écrivain Marc Dugain s’empare avec assurance du roman de Balzac, pour une adaptation qui consacre Joséphine Japy en jeune femme captive de l’avarice de son père.

L’écrivain Marc Dugain s’empare avec assurance du roman de Balzac, pour une adaptation qui consacre Joséphine Japy en jeune femme captive de l’avarice de son père.

Eugénie Grandet - Un grand récit d’émancipation - ILLIMITÉ

Nous sommes au début du XIXe siècle ; le patriarche Félix Grandet (Olivier Gourmet, impeccable en ours taciturne) possède un joli patrimoine financier, mais fait croire à sa femme (Valérie Bonneton) et à sa fille Eugénie (Joséphine Japy) qu’ils sont pauvres. Menant ses affaires en secret, Félix condamne les femmes de la maison à mener une vie austère et isolée.

Pingre au point de refuser de payer la dot de sa fille, il fait tout pour l’empêcher de se marier avec celui dont elle est tombée amoureuse : Charles (César Domboy), son cousin venu de Paris après avoir été déshonoré par la faillite de son père.

Pour porter à l’écran cette fable cruelle sur l’enfermement des femmes et le pouvoir de l’argent, que la dot relègue à l’état de marchandise, l’écrivain et réalisateur Marc Dugain a fait le choix de la sobriété poétique. Adepte du film d’époque (Une exécution ordinaire, L’Échange des princesses), il livre un Eugénie Grandetdépouillé d’artifices, âpre et hivernal, et embrasse l’expérience de ces deux captives, vivant dans un silence monacal et ne connaissant rien du monde extérieur.

S’émanciper du père

La modeste maison des Grandet devient alors une prison domestique. La caméra du cinéaste enserre ses murs de pierre d’une envoûtante obscurité, laissant filtrer la lumière de l’extérieur à travers ses fenêtres closes. L’arrivée impromptue de Charles, l’élégant cousin d’Eugénie, lui fera réaliser peu à peu l’injustice de sa condition, lui donnant un seul désir : celui de s’émanciper du joug de son père.

Incarnation de la figure patriarcale, Félix Grandet est campé avec une belle retenue par Olivier Gourmet, dont la froide impassibilité ne fait qu’accentuer le caractère terrifiant. Avec son imagerie austère et sophistiquée, cette adaptation balzacienne fait la part belle au face-à-face père et fille.  S’affrontent alors deux conceptions du monde.

Marc Dugain nous met dans la peau de ces femmes victimes de leur siècle pour, au bout du chemin, dessiner les contours d’un combat féministe aux échos actuels.

Eugénie Grandet
En salles le
29 septembre 2021