Fête du cinéma 10 films à voir dans les cinémas UGC
Alors que les grandes vacances approchent, le cinéma marque le coup avec la traditionnelle fête du cinéma ! Pendant 4 jours, du dimanche 3 au mercredi 6 juillet, tous les films sont à 4 euros la place, dans toutes les salles. Et pour en profiter au maximum, on vous a concocté une liste des films à aller découvrir dans les cinémas UGC !
Ducobu Président La lutte des classes
Pour ce quatrième opus Élie Semoun renfile la casquette de réalisateur pour un film haut en couleur.
Peter von Kant Rencontre avec François Ozon
Dans une flamboyance qui renoue avec ses premiers films, François Ozon rend un vibrant hommage au mythique cinéaste allemand Rainer Werner Fassbinder et à son œuvre baroque. Il fait ainsi appel aux immenses Denis Ménochet et Isabelle Adjani pour livrer sa version d’une histoire qui n’a rien perdu de son actualité… Entretien inédit avec un maestro aussi prolifique qu’inspiré.
Voyages, voyages À l’affiche cette semaine chez UGC
C’est déjà l’été, les vacances approchent et le cinéma l’a bien compris ! Au programme des sorties de la semaine du 29 juin : un voyage délirant en compagnie de Jérôme Commandeur, un road-trip au Cap Ferret, une virée en bateau avec Alban Ivanov et Audrey Pirault, et bien d’autres surprises…
Irréductible Rencontre avec Jérôme Commandeur
Humoriste au long cours et acteur impertinent, Jérôme Commandeur signe son premier long métrage en solo après Ma famille t’adore déjà ! en 2016, une savoureuse satire de l’administration française récompensée au dernier Festival de l’Alpe d’Huez. L’occasion idéale pour en discuter avec l’acteur-réalisateur, jamais à court de gags.
Les Minions 2 : Il était une fois Gru 5 raisons de partir à l’aventure
Mercredi sort en salle le deuxième volet de la saga Les Minions, préquelle de la trilogie Moi, moche et méchant créée en 2010 par Pierre Coffin et Chris Renaud sous la houlette d’Illumination Entertainment. Un rendez-vous sur grand écran à ne pas manquer pour les inconditionnels de ces petites créatures jaunes attachantes.
L'Année du Requin Une bande-annonce estivale
Le nouveau film des frères réalisateurs Ludovic et Zoran Boukherma (Teddy) se dévoile dans une bande-annonce qui fleure bon l’été, l’air marin, la crème solaire et…l’hémoglobine.
La Traversée Une drôle de croisière
Alban Ivanov et Lucien Jean-Baptiste embarquent pour une folle traversée avec des adolescents en difficulté. Au programme : des boules de nerfs au tempérament de feu, des engueulades mémorables mais aussi des fous rires et des rencontres gravées à jamais.
En roue libre Marina Foïs et Benjamin Voisin sur la banquette
Rencontre au sommet avec deux acteurs phares du cinéma français, rois de l’absurde dans le premier long métrage de Didier Barcelo. Dans ce road movie décoiffant, ils campent deux inadaptés sociaux qui vont se sauver mutuellement d’une routine mortelle.
Ethan Hawke et Pedro Pascal Réunis chez Pedro Almodóvar
Après La Voix Humaine, brûlante adaptation de la pièce éponyme de Jean Cocteau portée par Tilda Swinton, le cinéaste madrilène confirme son amour pour le format court avec Strange Way of Life.
Arthur : Malédiction Terrifiante nostalgie
Produit, écrit par Luc Besson et réalisé par Barthélémy Grossmann, Arthur : Malédiction se saisit de la tendance de l’urbex (l’exploration de lieux abandonnés) pour composer un récit horrifique inspiré de l’univers de la trilogie Arthur et les Minimoys.
Leila et ses frères Une bande-annonce révoltée
Après l’excellent La Loi de Téhéran (2021), thriller de haute volée sur les affres de la drogue en Iran, Saeed Roustaee est de retour avec Leïla et ses frères, sélectionné en compétition du 75e Festival de Cannes.
Decision to leave Les femmes fatales au cinéma
Mercredi sort en salle Decision to Leave, dernier cru du cinéaste coréen Park Chan-wook. Après l’intrigue retorse et sensuelle de Mademoiselle (2016), le réalisateur s’intéresse ici à la relation ambiguë qui se noue entre un inspecteur de police et la principale suspecte d’une affaire de meurtre. L’occasion de revenir sur cinq films qui célèbrent et mythifient la figure de la femme fatale au cinéma.
Krypto et les super-animaux Une bande-annonce qui a du chien
Le pendant animal de la ligue de super-héros DC se dévoile dans une bande-annonce amusante et pleine de rebondissements.
All you need is love Dimanches culte chez UGC
Le dimanche chez UGC, c’est soirée culte ! Au programme de la sélection de juillet : une romance explosive, un délicieux conte de fée moderne, le dernier chapitre d’une saga culte, un voyage inoubliable et une enquête passionnante.
Peter von Kant
Rencontre avec François Ozon
Dans une flamboyance qui renoue avec ses premiers films, François Ozon rend un vibrant hommage au mythique cinéaste allemand Rainer Werner Fassbinder et à son œuvre baroque...
Dans une flamboyance qui renoue avec ses premiers films, François Ozon rend un vibrant hommage au mythique cinéaste allemand Rainer Werner Fassbinder et à son œuvre baroque...
Il y a 3 heures Coulisses
Leila et ses frères
Une bande-annonce révoltée
Après l’excellent La Loi de Téhéran (2021), thriller de haute volée sur les affres de la drogue en Iran, Saeed Roustaee est de retour avec Leïla et ses frères, sélectionné ...
Après l’excellent La Loi de Téhéran (2021), thriller de haute volée sur les affres de la drogue en Iran, Saeed Roustaee est de retour avec Leïla et ses frères, sélectionné ...
Il y a 6 heures Coulisses
Les Minions 2 : Il était une fois Gru
5 raisons de partir à l’aventure
Mercredi sort en salle le deuxième volet de la saga Les Minions, préquelle de la trilogie Moi, moche et méchant créée en 2010 par Pierre Coffin et Chris Renaud sous la houl...
Mercredi sort en salle le deuxième volet de la saga Les Minions, préquelle de la trilogie Moi, moche et méchant créée en 2010 par Pierre Coffin et Chris Renaud sous la houl...
Il y a 6 heures Coulisses
Ducobu Président
La lutte des classes
Pour ce quatrième opus Élie Semoun renfile la casquette de réalisateur pour un film haut en couleur.
Pour ce quatrième opus Élie Semoun renfile la casquette de réalisateur pour un film haut en couleur.
Il y a 3 jours Coulisses
All you need is love
Dimanches culte chez UGC
Le dimanche chez UGC, c’est soirée culte ! Au programme de la sélection de juillet : une romance explosive, un délicieux conte de fée moderne, le dernier chapitre d’une sag...
Le dimanche chez UGC, c’est soirée culte ! Au programme de la sélection de juillet : une romance explosive, un délicieux conte de fée moderne, le dernier chapitre d’une sag...
Il y a 3 jours Coulisses
L'Année du Requin
Une bande-annonce estivale
Le nouveau film des frères réalisateurs Ludovic et Zoran Boukherma (Teddy) se dévoile dans une bande-annonce qui fleure bon l’été, l’air marin, la crème solaire et…l’hémogl...
Le nouveau film des frères réalisateurs Ludovic et Zoran Boukherma (Teddy) se dévoile dans une bande-annonce qui fleure bon l’été, l’air marin, la crème solaire et…l’hémogl...
Il y a 3 jours Coulisses

Elvis
Baz Luhrmann électrise le King

Qui d’autre que le réalisateur de Moulin Rouge ! et The Great Gatsby pour porter à l’écran la vie du Dieu du rock’n’roll ? Baz Luhrmann raconte Elvis avec brio et flamboyance.

UGC M

Qui d’autre que le réalisateur de Moulin Rouge ! et The Great Gatsby pour porter à l’écran la vie du Dieu du rock’n’roll ? Baz Luhrmann raconte Elvis avec brio et flamboyance.

Elvis - Baz Luhrmann électrise le King

Après un tournage perturbé par le Covid de Tom Hanks, une présentation en fanfare au Festival de Cannes, et des premières images enivrantes, le Elvis de Baz Luhrmann arrive enfin sur nos écrans. Le réalisateur de Moulin Rouge + un biopic généreux + l’icône absolue du rock’n’roll… Une équation parfaite sur le papier, et qui se vérifie en salles.

“One for the money, two for the show” chantait Elvis, en reprenant le standard Blue Suede Shoes de Carl Perkins. Baz Luhrmann suit le programme au pied de la lettre pour mettre en scène ce portrait du King, souverain solitaire en son royaume du showbizness. Elvis se déploie en deux parties : la fête puis la défaite. Un rythme binaire, à l’image du rock, descendant du blues et de son rythme ternaire.

SUBVERSIF ET IMMÉDIAT

La partition de Baz Luhrmann est d’abord écrite pour Austin Butler, l’acteur américain de 30 ans, découvert dans des sitcoms ou dans Once upon a Tome… in Hollywood plus récemment, campe le chanteur avec un charisme magnétique. Mais ce biopic n’est pas l’affaire d’un soliste. Face à, lui Tom Hanks donne corps à l’intrigant colonel Tom Parker, manager d’Elvis de ses débuts à sa mort, souvent accusé d’avoir maltraité son poulain.

C’est à travers ses yeux que l’on découvre le pouvoir subversif et immédiat de la musique du King, lors de scènes de concert hypnotiques et (plus que) sensuelles, qui sont servies à merveille par la maestria habituelle de Luhrmann. Emphase des ralentis, crépitement des flashs, vertiges de la foule et déification par les poses… Tout le cinéma du réalisateur australien est là, vibre à l’unisson du micro et du public.

SHOW MUST GO ON

De ses débuts dans le métier qui l’emportera pour le meilleur et pour le pire, jusqu’à sa mort, ce sont deux décennies d’une trajectoire bigger than life, aussi grande que l’Amérique, qui sont racontées. La vie de l’artiste est ainsi développée en écho aux soubresauts sociétaux qui électrisent le pays. Et à mesure qu’Elvis incarne les passions et révèle les points de fracture, l’icône prend le pas sur l’individu qui se déshumanise progressivement jusqu’à disparaître dans le feu et les larmes.

C’est la seconde partie du film qui s’ouvre, aux accents de requiem. On pense alors à l’Amadeus  de Miloš Forman, influence revendiquée de Baz Luhrmann. Mozart y était vu à travers les yeux, non pas de son manager, mais de son concurrent Salieri. Les volets de ce diptyque s’ouvrent sur une réflexion acerbe sur l’industrie du spectacle : machine à construire comme à broyer de merveilleux monstres de spectacle. On laisse le mot de la fin à un autre réalisateur, habitué des histoires de créatures hors normes, Guillermo Del Toro, en sortant de la projection d’Elvis à Cannes : « Ce film est éblouissant, audacieux et émouvant. »

Visuels de couverture & illustration : Austin Butler – Elvis | Copyright 2022 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved. / Kane Skennar

Elvis
En salles le
22 juin 2022