Son univers impitoyable
Le corps à coeur
Enchantement colombien
Interview du fougueux duo d’acteurs
Magistral Magimel
Une parole intime

Découvrez notre sélection de films Labels UGC

UGC M
UGC M
UGC Family
UGC Family
UGC Docs
UGC Docs
Label Spectateurs UGC
Label Spectateurs UGC
Découverte UGC
Découverte UGC
UGC Culte
UGC Culte
UGC Memories
UGC Memories
Retrouvez tous les films à l’affiche !
L'ÉVÉNEMENT
Le corps à coeur
FRIDA VIVA LA VIDA
Une parole intime
RESIDENT EVIL
Aux origines du mal
HOUSE OF GUCCI
Son univers impitoyable
SUPRÊMES
Interview du fougueux duo d’acteurs
Olga
Les JO de la révolte
LES MAGNÉTIQUES
Rencontre avec Vincent Maël Cardona
ORANGES SANGUINES
Rencontre avec la révélation Lilith Grasmug
AMANTS
Passion sulfureuse
HAUT ET FORT
Le rap vivifiant de la jeunesse marocaine
ON EST FAIT POUR S’ENTENDRE
Une rom com qui détonne
MOULIN ROUGE
UGC Culte
HAUTE COUTURE
Entretien inédit avec Nathalie Baye et Lyna Khoudri
ALINE
Plus Céline que nature
CRY MACHO
Adieu cowboy
TRE PIANI
Du Moretti à tous les étages
LES OLYMPIADES
Interview flash avec Jehnny Beth
LES OLYMPIADES
Interview flash de Makita Samba
Les Olympiades
Rencontre avec le compositeur Rone
Compartiment N°6
Un train d’avance
Les Olympiades
Interview flash de Lucie Zhang
LAST NIGHT IN SOHO
Edgar Wright enflamme le Londres rétro
La fracture
Catherine Corsini à bout de souffle
Les Éternels
Marvel intime
The French Dispatch
Fascinant labyrinthe narratif
Le Petit Nicolas
éternel héros de cinéma
Illusions perdues
Benjamin Voisin nous raconte le tournage
Venom 2
Un Marvel tout feu tout flamme
À voir en famille
ce week-end
L'évènement
L’immanquable récit sur l’avortement
Le Dernier Duel
ou la féminité conquérante par Ridley Scott
Julie (en 12 chapitres)
Sublime indécision
Debout les femmes !
Interview exclusive de François Ruffin
Valérie Lemercier
Dans la peau de Céline
Renate Reinsve
illumine Julie (en 12 chapitres)
EIFFEL
Le vertigineux biopic de l’automne
MOURIR PEUT ATTENDRE
Mission accomplie
LITTLE MISS SUNSHINE
UGC Culte
DANIEL CRAIG
Déjà nostalgique de 007
ILLUSIONS PERDUES
Pourquoi on attend impatiemment le film
MOURIR PEUT ATTENDRE
5 raisons qui font de ce James Bond un événement
BIGGER THAN US
Les grands esprits se rencontrent
DUNE
Les sables émouvants
BOITE NOIRE
Le son qui met la pression

Bientôt sur vos écrans ! Et si vous les découvriez dès maintenant ?

REDA KATEB ET LYNA KHOUDRI
Dans l’oeil de Rachid Bouchareb
JURASSIC WORLD
Le film-somme de la saga ?
HELEN MIRREN
tourne avec Camille Cottin
BELFAST
L’Irlande rêvée de Kenneth Branagh
ELVIS
Premières images du biopic
NIGHTMARE ALLEY
Un cauchemar très attendu
GRETA GERWIG
modernise Blanche-Neige
ALERTE ROUGE
Un Pixar au poil
L’ARME FATALE 5
Mel Gibson derrière la caméra
355
Les cinq femme-tastiques
Tournage ibère
Pour Wes Anderson
ANIMAL
Rencontrez Cyril Dion
Les films de la semaine
Tour d’horizon
HARRY POTTER
Bientôt de retour ?
UGC Memories
Séance nostalgie
Grande et Erivo
ensorcellent Wicked
Spider-Man
Ultime toile ?
S.O.S Fantômes : l'Héritage
La chasse reprend
OPPENHEIMER
Casting de folie pour le prochain Nolan
MORBIUS
Terrifiantes images du vampire de Marvel
LES FILMS DE LA SEMAINE
Nos coups de coeur
MOONFALL
Bande-annonce apocalyptique
Viggo Mortensen
au garde-à-vous ?
Laure Calamy
dans les cyclades
Une grande dame
chez Sam Mendes
Ana de Armas
dans un spin-off de John Wick
Michelle Williams et Jude Law
dans un thriller sanguinaire
Buzz l'éclair
La bande-annonce interstellaire
BILL MURRAY
dans le prochain Ant-Man
Lyna Khoudri
retrouve la réalisatrice de Papicha
Les films de la semaine
Tour d’horizon
MAD MAX
Anya Taylor-Joy dans la peau de Furiosa
Babylon
Clap de fin pour le nouveau Damien Chazelle
Uncharted
Première bande-annonce
Sandrine Kiberlain & Vincent Lacoste
dans une comédie d’espionnage
M. Night Shyamalan
présidera la prochaine Berlinale
Pierre Niney
chez Michel Gondry
Sandrine Kiberlain
présente son premier film
The Batman
Premières images époustouflantes
Élan d’amour
pour Bouli Lanners
Justine Triet
Énigmatique come-back
ANIMAL
L’engagement renouvelé de Cyril Dion
John Wick 4
Keanu Reeves en tournage à Paris
Le Consentement
Jean-Paul Rouve sur la corde raide
Cary Fukunaga
à l’assaut du Napoléon de Kubrick
Florian Zeller
Clap de fin pour « The Son »
OSCARS 2022
Titane représentera la France
WEST SIDE STORY
Le grand retour de Spielberg
Timothée Chalamet
1ère photo en Willy Wonka
UGC Docs
6 films pour un autre regard
OSCARS 2022
Les 3 films français présélectionnés
Quand les réalisatrices
crèvent l’écran
MARINA FOÏS
En tournage chez Rodrigo Sorogoyen
PREMIÈRE FICTION
Réalisée dans l’espace
GLADIATOR 2
Ridley Scott en pleine écriture
Les films les plus attendus
À retrouver très bientôt
À découvrir en famille
10 films à ne pas manquer
REDA KATEB ET LYNA KHOUDRI
Dans l’oeil de Rachid Bouchareb
JURASSIC WORLD
Le film-somme de la saga ?
HELEN MIRREN
tourne avec Camille Cottin
BELFAST
L’Irlande rêvée de Kenneth Branagh
ELVIS
Premières images du biopic
NIGHTMARE ALLEY
Un cauchemar très attendu
GRETA GERWIG
modernise Blanche-Neige
ALERTE ROUGE
Un Pixar au poil
L’ARME FATALE 5
Mel Gibson derrière la caméra
355
Les cinq femme-tastiques
Tournage ibère
Pour Wes Anderson
ANIMAL
Rencontrez Cyril Dion
Les films de la semaine
Tour d’horizon
HARRY POTTER
Bientôt de retour ?
UGC Memories
Séance nostalgie
Grande et Erivo
ensorcellent Wicked
Spider-Man
Ultime toile ?
S.O.S Fantômes : l'Héritage
La chasse reprend
OPPENHEIMER
Casting de folie pour le prochain Nolan
MORBIUS
Terrifiantes images du vampire de Marvel
LES FILMS DE LA SEMAINE
Nos coups de coeur
MOONFALL
Bande-annonce apocalyptique
Viggo Mortensen
au garde-à-vous ?
Laure Calamy
dans les cyclades
Une grande dame
chez Sam Mendes
Ana de Armas
dans un spin-off de John Wick
Michelle Williams et Jude Law
dans un thriller sanguinaire
Buzz l'éclair
La bande-annonce interstellaire
BILL MURRAY
dans le prochain Ant-Man
Lyna Khoudri
retrouve la réalisatrice de Papicha
Les films de la semaine
Tour d’horizon
MAD MAX
Anya Taylor-Joy dans la peau de Furiosa
Babylon
Clap de fin pour le nouveau Damien Chazelle
Uncharted
Première bande-annonce
Sandrine Kiberlain & Vincent Lacoste
dans une comédie d’espionnage
M. Night Shyamalan
présidera la prochaine Berlinale
Pierre Niney
chez Michel Gondry
Sandrine Kiberlain
présente son premier film
The Batman
Premières images époustouflantes
Élan d’amour
pour Bouli Lanners
Justine Triet
Énigmatique come-back
ANIMAL
L’engagement renouvelé de Cyril Dion
John Wick 4
Keanu Reeves en tournage à Paris
Le Consentement
Jean-Paul Rouve sur la corde raide
Cary Fukunaga
à l’assaut du Napoléon de Kubrick
Florian Zeller
Clap de fin pour « The Son »
OSCARS 2022
Titane représentera la France
WEST SIDE STORY
Le grand retour de Spielberg
Timothée Chalamet
1ère photo en Willy Wonka
UGC Docs
6 films pour un autre regard
OSCARS 2022
Les 3 films français présélectionnés
Quand les réalisatrices
crèvent l’écran
MARINA FOÏS
En tournage chez Rodrigo Sorogoyen
PREMIÈRE FICTION
Réalisée dans l’espace
GLADIATOR 2
Ridley Scott en pleine écriture
Les films les plus attendus
À retrouver très bientôt
À découvrir en famille
10 films à ne pas manquer
REDA KATEB ET LYNA KHOUDRI
Dans l’oeil de Rachid Bouchareb
JURASSIC WORLD
Le film-somme de la saga ?
HELEN MIRREN
tourne avec Camille Cottin
BELFAST
L’Irlande rêvée de Kenneth Branagh
ELVIS
Premières images du biopic
NIGHTMARE ALLEY
Un cauchemar très attendu
GRETA GERWIG
modernise Blanche-Neige
ALERTE ROUGE
Un Pixar au poil
L’ARME FATALE 5
Mel Gibson derrière la caméra
355
Les cinq femme-tastiques
Tournage ibère
Pour Wes Anderson
ANIMAL
Rencontrez Cyril Dion
Les films de la semaine
Tour d’horizon
HARRY POTTER
Bientôt de retour ?
UGC Memories
Séance nostalgie
Grande et Erivo
ensorcellent Wicked
Spider-Man
Ultime toile ?
S.O.S Fantômes : l'Héritage
La chasse reprend
OPPENHEIMER
Casting de folie pour le prochain Nolan
MORBIUS
Terrifiantes images du vampire de Marvel
LES FILMS DE LA SEMAINE
Nos coups de coeur
MOONFALL
Bande-annonce apocalyptique
Viggo Mortensen
au garde-à-vous ?
Laure Calamy
dans les cyclades
Une grande dame
chez Sam Mendes
Ana de Armas
dans un spin-off de John Wick
Michelle Williams et Jude Law
dans un thriller sanguinaire
Buzz l'éclair
La bande-annonce interstellaire
BILL MURRAY
dans le prochain Ant-Man
Lyna Khoudri
retrouve la réalisatrice de Papicha
Les films de la semaine
Tour d’horizon
MAD MAX
Anya Taylor-Joy dans la peau de Furiosa
Babylon
Clap de fin pour le nouveau Damien Chazelle
Uncharted
Première bande-annonce
Sandrine Kiberlain & Vincent Lacoste
dans une comédie d’espionnage
M. Night Shyamalan
présidera la prochaine Berlinale
Pierre Niney
chez Michel Gondry
Sandrine Kiberlain
présente son premier film
The Batman
Premières images époustouflantes
Élan d’amour
pour Bouli Lanners
Justine Triet
Énigmatique come-back
ANIMAL
L’engagement renouvelé de Cyril Dion
John Wick 4
Keanu Reeves en tournage à Paris
Le Consentement
Jean-Paul Rouve sur la corde raide
Cary Fukunaga
à l’assaut du Napoléon de Kubrick
Florian Zeller
Clap de fin pour « The Son »
OSCARS 2022
Titane représentera la France
WEST SIDE STORY
Le grand retour de Spielberg
Timothée Chalamet
1ère photo en Willy Wonka
UGC Docs
6 films pour un autre regard
OSCARS 2022
Les 3 films français présélectionnés
Quand les réalisatrices
crèvent l’écran
MARINA FOÏS
En tournage chez Rodrigo Sorogoyen
PREMIÈRE FICTION
Réalisée dans l’espace
GLADIATOR 2
Ridley Scott en pleine écriture
Les films les plus attendus
À retrouver très bientôt
À découvrir en famille
10 films à ne pas manquer
REDA KATEB ET LYNA KHOUDRI
Dans l’oeil de Rachid Bouchareb
JURASSIC WORLD
Le film-somme de la saga ?
HELEN MIRREN
tourne avec Camille Cottin
BELFAST
L’Irlande rêvée de Kenneth Branagh
ELVIS
Premières images du biopic
NIGHTMARE ALLEY
Un cauchemar très attendu
GRETA GERWIG
modernise Blanche-Neige
ALERTE ROUGE
Un Pixar au poil
L’ARME FATALE 5
Mel Gibson derrière la caméra
355
Les cinq femme-tastiques
Tournage ibère
Pour Wes Anderson
ANIMAL
Rencontrez Cyril Dion
Les films de la semaine
Tour d’horizon
HARRY POTTER
Bientôt de retour ?
UGC Memories
Séance nostalgie
Grande et Erivo
ensorcellent Wicked
Spider-Man
Ultime toile ?
S.O.S Fantômes : l'Héritage
La chasse reprend
OPPENHEIMER
Casting de folie pour le prochain Nolan
MORBIUS
Terrifiantes images du vampire de Marvel
LES FILMS DE LA SEMAINE
Nos coups de coeur
MOONFALL
Bande-annonce apocalyptique
Viggo Mortensen
au garde-à-vous ?
Laure Calamy
dans les cyclades
Une grande dame
chez Sam Mendes
Ana de Armas
dans un spin-off de John Wick
Michelle Williams et Jude Law
dans un thriller sanguinaire
Buzz l'éclair
La bande-annonce interstellaire
BILL MURRAY
dans le prochain Ant-Man
Lyna Khoudri
retrouve la réalisatrice de Papicha
Les films de la semaine
Tour d’horizon
MAD MAX
Anya Taylor-Joy dans la peau de Furiosa
Babylon
Clap de fin pour le nouveau Damien Chazelle
Uncharted
Première bande-annonce
Sandrine Kiberlain & Vincent Lacoste
dans une comédie d’espionnage
M. Night Shyamalan
présidera la prochaine Berlinale
Pierre Niney
chez Michel Gondry
Sandrine Kiberlain
présente son premier film
The Batman
Premières images époustouflantes
Élan d’amour
pour Bouli Lanners
Justine Triet
Énigmatique come-back
ANIMAL
L’engagement renouvelé de Cyril Dion
John Wick 4
Keanu Reeves en tournage à Paris
Le Consentement
Jean-Paul Rouve sur la corde raide
Cary Fukunaga
à l’assaut du Napoléon de Kubrick
Florian Zeller
Clap de fin pour « The Son »
OSCARS 2022
Titane représentera la France
WEST SIDE STORY
Le grand retour de Spielberg
Timothée Chalamet
1ère photo en Willy Wonka
UGC Docs
6 films pour un autre regard
OSCARS 2022
Les 3 films français présélectionnés
Quand les réalisatrices
crèvent l’écran
MARINA FOÏS
En tournage chez Rodrigo Sorogoyen
PREMIÈRE FICTION
Réalisée dans l’espace
GLADIATOR 2
Ridley Scott en pleine écriture
Les films les plus attendus
À retrouver très bientôt
À découvrir en famille
10 films à ne pas manquer
SUPRÊMES
De la bombe, bébé
La réalisatrice Audrey Estrougo signe un biopic brut de décoffrage sur les débuts du mythique groupe de rap français NTM, porté par les révélations Théo Christine et Sandor...
La réalisatrice Audrey Estrougo signe un biopic brut de décoffrage sur les débuts du mythique groupe de rap français NTM, porté par les révélations Théo Christine et Sandor...
Il y a 1 jour Cette semaine
REDA KATEB ET LYNA KHOUDRI
Dans l’oeil de Rachid Bouchareb
Le prestigieux réalisateur franco-algérien s’est entouré d’un casting cinq étoiles pour son prochain film, dont le tournage a débuté à Bordeaux le mois dernier.
Le prestigieux réalisateur franco-algérien s’est entouré d’un casting cinq étoiles pour son prochain film, dont le tournage a débuté à Bordeaux le mois dernier.
Il y a 1 jour À venir
L’ÉVÉNEMENT
Audrey Diwan décrypte son film choc
Auréolée du prestigieux Lion d’or à la Mostra de Venise, la réalisatrice s’est confiée sur la préparation de ce second film, adaptation d’un sulfureux roman d’Annie Ernaux ...
Auréolée du prestigieux Lion d’or à la Mostra de Venise, la réalisatrice s’est confiée sur la préparation de ce second film, adaptation d’un sulfureux roman d’Annie Ernaux ...
Il y a 2 jours Cette semaine
JURASSIC WORLD
Le film-somme de la saga ?
Coup de force pour Universal : les studios viennent de dévoiler les premières minutes de Jurassic World : Le Monde d’après, troisième opus de la franchise inspirée des film...
Coup de force pour Universal : les studios viennent de dévoiler les premières minutes de Jurassic World : Le Monde d’après, troisième opus de la franchise inspirée des film...
Il y a 3 jours À venir
DE SON VIVANT
Magistral Magimel
Dans le nouveau film d’Emmanuelle Bercot, un homme vit les derniers instants de son existence avec, comme parallèle bouleversant, le souffle qu’il continue d’insuffler aux ...
Dans le nouveau film d’Emmanuelle Bercot, un homme vit les derniers instants de son existence avec, comme parallèle bouleversant, le souffle qu’il continue d’insuffler aux ...
Il y a 4 jours Cette semaine
L'ÉVÉNEMENT
Le corps à coeur
Avec ce deuxième film radical, qui montre une réalité dans sa terrible injustice, Audrey Diwan (Mais vous êtes fous) signe une œuvre autrement percutante. L’Événement convo...
Avec ce deuxième film radical, qui montre une réalité dans sa terrible injustice, Audrey Diwan (Mais vous êtes fous) signe une œuvre autrement percutante. L’Événement convo...
Il y a 4 jours Cette semaine
Encanto
Enchantement colombien
À l’approche des fêtes, Disney revient avec son 60ème film classique d’animation. Un chiffre anniversaire qui célèbre la magie si particulière des célèbres studios et fait ...
À l’approche des fêtes, Disney revient avec son 60ème film classique d’animation. Un chiffre anniversaire qui célèbre la magie si particulière des célèbres studios et fait ...
Il y a 4 jours Cette semaine
FRIDA VIVA LA VIDA
Une parole intime
Narré par la comédienne Asia Argento, ce documentaire exceptionnel fait le lien entre les parcours intime et artistique de l’emblématique peintre Frida Kahlo.
Narré par la comédienne Asia Argento, ce documentaire exceptionnel fait le lien entre les parcours intime et artistique de l’emblématique peintre Frida Kahlo.
Il y a 4 jours Cette semaine

CETTE MUSIQUE NE JOUE POUR PERSONNE
Rencontre avec Samuel Benchetrit

Rencontre avec un cinéaste mordu de décalages en tous genres, à l’occasion de la sortie de son ardent récit choral Cette musique ne joue pour personne.

Rencontre avec Samuel Benchetrit

Vous avez été romancier avant d’être cinéaste. Qu’est-ce qui vous a poussé à faire des films ?

J’ai toujours voulu en faire, dès l’âge de 12 ans. Je faisais des courts-métrages, mais je n’arrivais pas à produire le long que j’avais écrit. C’est Jean-Louis Trintignant qui, un jour, m’a dit : « Tu auras du mal à faire produire ton film farfelu mais, puisque tu sais écrire, écris ! » C’est comme ça que j’ai écrit un livre, puis une pièce de théâtre. Mais, tout ça, je l’ai fait dans l’attente de pouvoir faire du cinéma.

 

Diriez-vous que l’art vous a percuté comme il l’a fait pour les personnages de Cette musique ne joue pour personne ?

Oui, on peut dire que j’ai vraiment été percuté. D’abord par mes lectures à l’école : je me suis rendu compte que j’aimais qu’on me raconte des histoires… J’étais particulièrement fasciné par ce que je ne comprenais pas. Je me souviens d’avoir lu Les Fleurs du mal à 14 ans, sans rien piger, mais j’étais pourtant touché par le mystère du texte. Au cinéma, c’est pareil : j’adorais voir Rocky ou Indiana Jones, mais je me souviens avoir été scotché par Sous le soleil de Satan [de Maurice Pialat].

Avec ma bande de copains, on adorait Serge Gainsbourg, sans comprendre la moitié de ses textes mais, pour autant, on ressentait une vraie jubilation à l’écouter… Je me suis toujours dit que l’incompréhension n’était pas un obstacle. Et puis je savais qu’en vieillissant, je comprendrais mieux.

 

La poésie est toujours très présente dans votre cinéma qui, même lorsqu’il est ancré dans un contexte social très identifié, s’éloigne du réalisme. Comment expliquez-vous ce décalage ?

Parfois, il suffit de se déplacer de quelques centimètres et le monde est différent. Mais, me concernant, je n’ai pas de réponse. Je suis foutu comme ça. Comment l’expliquer ? J’ai grandi dans une cité HLM, donc je peux sans doute chercher de ce côté-là. Le décor était assez laid mais, à l’intérieur, on y décelait une poésie incroyable. Il y avait beaucoup de violence, certes, mais aussi beaucoup d’humour.

Quand je vais à Dunkerque pour ce film, c’est sûr que ce n’est pas la Corse mais, quelque part, je trouve ça plus intéressant car on est obligé de participer à la beauté du lieu. Tout se fait à deux : c’est le décor et nous. La beauté qu’on y trouve est proportionnelle à l’intérêt qu’on y met. Un décor de Dunkerque, c’est une toile blanche : il y a une ligne d’horizon, un champ qui pousse difficilement et un ciel en colère. C’est tout ce qu’il y a de plus mélancolique, au fond.

 

Vous avez toujours filmé des espaces industriels ; parkings, autoroutes… Qu’est-ce qui vous touche dans ces décors ?

Rien ne m’émeut plus qu’un parking la nuit, en bordure d’autoroute. La dernière fois, ils passaient Voyage au bout de l’enfer à la télé et je n’ai pas pu m’empêcher de le revoir. Le film se passe dans une ville industrielle américaine, mais qu’est-ce que c’est beau…

Sur le plateau de Cette musique ne joue pour personne, c’était drôle car on tournait sur une plage et, derrière, il y avait ces immenses usines chimiques. Ça s’appelle la digue du Braek : d’un côté il y a l’océan et, de l’autre, c’est Tchernobyl [rires]. Mon équipe technique n’en revenait pas que je veuille filmer avec un tel décor derrière mais, je n’y peux rien, je trouve ça magnifique !

 

On retrouve aussi l’imaginaire de la culture américaine, de ses grands espaces. Il y a du western dans votre film.

Dans l’avant-dernier plan, je me suis effectivement amusé à faire un clin d’œil à La Prisonnière du désert : François Damiens qui s’avance, son fusil à la main, c’est John Wayne qui quitte le foyer. Dans les westerns aussi, on retrouve cette ligne d’horizon dont je parlais. Ce qu’on filme, ce sont des terres de légendes. Où existe-t-il encore des légendes, d’ailleurs ? Dans les cités HLM ou dans le Nord, qui sont comme des terres oubliées, j’en suis convaincu. Dans mon film Asphalte, il y a ce bruit mystérieux qu’on entend régulièrement. Chaque personnage a sa théorie sur son origine : l’une dit que c’est un enfant qui pleure, l’autre que c’est un tigre ou un démon mais, à la fin, on se rend compte que tout ça n’était que le grincement d’une porte de container. À Paris, s’il y a la moindre anomalie, quelqu’un trouvera immédiatement une explication rationnelle… or j’ai envie de m’intéresser à ce qu’il nous reste de légendes. Le cinéma est, et doit rester, un art de la légende.

 

Cette musique ne joue pour personne aurait pu être le titre d’un western, non ?

Oui, complètement ! Il est compliqué, mais je l’aime bien. Je rêve de faire un western un jour – mais un western contemporain. J’ai commencé à écrire un script, ça me plaît bien…

 

Vous jouez beaucoup avec les archétypes ; d’une certaine virilité, d’une image des dockers…

À la base de tout, il y a ce désir de faire un film d’amour. La bande de mecs ressemble beaucoup aux copains de mon père, qui était un ouvrier d’usine. Tous ses potes habitaient la même cité et ils étaient assez durs, assez virils. Ils maniaient la ferraille toute la journée mais, le week-end, je les voyais s’attendrir d’un coup.

Là, le seul fait d’en voir un prendre sa femme par la main ou son bébé sur ses genoux, d’en voir un autre aller acheter un brin de muguet le premier mai… Cela prenait une dimension incroyable. J’y voyais un cœur bien plus important que celui d’un artiste maudit romantique. C’est comme si ce romantisme-là s’ancrait soudain dans le réel. Ça me touchait beaucoup. Dans le film, je montre d’emblée que mes personnages entretiennent des rapports violents mais, très vite, je m’intéresse plus à leur cœur qu’à leurs poings.

SAMUEL BENCHETRIT

« Mes personnages entretiennent des rapports violents, mais je m’intéresse plus à leur cœur qu’à leurs poings. »

Il y a également cette jeunesse en crise, presque plus violente que les adultes.

J’avais envie de confronter les personnages incarnés par JoeyStarr et Bouli Lanners à des gens encore plus en colère. Qui de mieux que les ados ? Lorsqu’on est jeune, on est empli d’une rage qu’on doit évacuer. Comme si on avait tous un quota de mots dégueulasses à sortir…

 

Vous vous arrêtez souvent sur les émissions de télé-réalité visionnées par les personnages, qui sont aussi drôles que ridicules. Qu’est-ce qui vous frappe dans ces programmes ?

Je dirais que c’est le fond d’écran de beaucoup de foyers. Ce qui est terrible, c’est que la télévision m’a fait perdre, et à tort, confiance dans l’intelligence du public. Les patrons de chaînes nous ont tellement matraqué que les gens n’avaient pas de cerveau… quand j’ai présenté ma pièce Maman et que j’ai constaté que tout le monde comprenait mes délires jusqu’aux plus étranges, je me suis dit que je m’étais fait avoir par ce faux discours. Mais j’ai une vraie affection pour les candidats de télé-réalité, dans le fond, parce qu’on sent qu’ils sont manipulés par les productions. Ils sont mis en scène. Et puis ce sont des histoires d’amour ; ils ne parlent que de ça ! Quand j’ai monté le film, j’ai regardé « La Villa des cœurs brisés » avec ma monteuse et, au bout de quatre épisodes, on avait déjà nos préférés. On s’était vraiment attachés aux personnages, c’est dingue.

 

Alors qu’on pourrait s’attendre à un film de gangsters, vous ne filmez jamais ce que magouillent les personnages, et la violence est toujours désamorcée, voire hors-champ. Quel effet cherchiez-vous à produire ?

Disons que j’ai préféré m’intéresser au fait que ces mecs violents tombent amoureux, font du théâtre, écrivent de la poésie… et comment ils se démerdent avec ça, sachant ce qu’ils sont à l’origine. Au cinéma, c’est souvent le processus inverse : chez Jean-Pierre Melville ou Henri Verneuil, on s’intéresse aux magouilles quand les histoires d’amour passent systématiquement au second plan. Je voulais imaginer l’envers de ces films, même si la violence reste présente dans le hors-champ, qui est une zone tout aussi fascinante que ce qu’on peut montrer à l’image…

 

Les figures de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir sont très présentes dans le film, à travers une pièce de théâtre. Pourquoi le choix de ces deux figures intellectuelles ?

L’idée, c’est que cela m’amusait de voir une troupe de théâtre amateur se réapproprier des figures intouchables. J’ai une grande tendresse pour l’amateurisme en général. Quelques-unes de mes pièces ont d’ailleurs été reprises par des troupes amateur, et j’y ai vu des choses incroyables ! J’avais parfois l’impression qu’ils y avaient mis plus d’ardeur que lorsque je les montais moi-même.

Dans le film, ils n’ont peur de rien ; pas même de convoquer Jeanne d’Arc, Hitler et Beauvoir pour leur faire chanter l’existentialisme ! Je trouvais ça très drôle.

 

Vous avez réalisé plusieurs films choraux, comme celui-ci. C’est ce que vous préférez écrire : des histoires multiples ?

J’aime quand c’est le bordel, quand il y a quelque chose de mal élevé. C’est comme de choisir entre aller à une grande soirée ou à un dîner à deux : dans la deuxième option, il y a toujours quelque chose de plus convenu – sauf si vous êtes avec JoeyStarr [rires]. Mais dans la première, il y a quelque chose de plus fragmenté. On peut se déplacer d’une table à l’autre, plus facilement. Cela permet aussi de moins verser dans la psychologie, que je trouve parfois étouffante. Comme dans une nouvelle : on entre au cœur de l’histoire d’un claquement de doigts. Le spectateur accepte plus facilement de ne pas avoir tout l’historique.

En salles le 29 septembre 2021