Destins croisés Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 21 septembre : un portrait de femme sensible et touchant, le film culte de James Cameron, un thriller féministe rageur, un hommage psychédélique à David Bowie, et bien d’autres films à découvrir !
Avatar Quand le cinéma crée des planètes
À l’occasion de la sortie du second volet de la saga Avatar le 14 décembre prochain, le film culte de James Cameron est de retour en salles dès ce mercredi 21 septembre. En hommage à la merveilleuse planète Pandora, on vous propose un classement de nos cinq planètes de cinéma préférées. 
Les Enfants des autres Rencontre avec Rebecca Zlotowski
Après avoir brillé dans Revoir Paris (cf. notre entretien), Virginie Efira illumine à nouveau la rentrée dans le nouveau film de Rebecca Zlotowski (Planetarium, Une fille facile), connue pour la richesse et la sensualité de ses héroïnes. L’occasion rêvée pour s’entretenir avec l’une des esthètes du cinéma d’auteur français.
Don't Worry Darling Une furieuse dystopie féministe
Porté par les stars Harry Styles et Florence Pugh, sous le feu des rumeurs les plus folles depuis sa présentation à Venise, le second film d’Olivia Wilde est aussi un thriller féministe et rageur aux nombreuses références.
Les Secrets de mon père L’horreur et la tendresse
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont elle se fait la sublime dépositaire.
Novembre Dans les coulisses de l’horreur
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière inspirée par les événements du 13 novembre.
David Cronenberg The Shrouds se dévoile
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The Shrouds.
The Bastard Un nouveau rôle pour Mads Mikkelsen
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
Couleurs de l'incendie Clovis Cornillac à la barre
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
Knock at the Cabin Le maître du twist a encore frappé
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Une belle course Line Renaud dans le rétro
Le réalisateur Christian Carion (Joyeux Noël) offre à Line Renaud le rôle de sa vie et sublime son amitié indéfectible avec Dany Boon, le tout dans un mélo qui sonde ces histoires intimes nichées dans les rues parisiennes.
Moonage Daydream Bowie sous toutes les coutures
Quand l’univers musical de David Bowie rencontre les possibilités du cinéma, cela donne un « rockumentaire » d’anthologie en forme d’hommage arty à l’un des plus grands artistes du XXe siècle.
Couleurs de l'incendie
Clovis Cornillac à la barre
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
L’acteur/réalisateur est aux commandes de cette nouvelle adaptation de l’œuvre du romancier Pierre Lemaître portée par Léa Drucker.
Il y a 2 jours Coulisses
Novembre
Dans les coulisses de l’horreur
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière ...
Le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, en salles le 5 octobre, réunit Jean Dujardin, Sandrine Kiberlain, Anaïs Demoustier et Jérémie Renier dans une intrigue policière ...
Il y a 2 jours Coulisses
The Bastard
Un nouveau rôle pour Mads Mikkelsen
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
L’interprète de Gellert Grindelwald sera prochainement à l’affiche de ce film historique danois réalisé par Nikolaj Arcel (La Tour Sombre).
Il y a 2 jours Coulisses
Les Secrets de mon père
L’horreur et la tendresse
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont...
Ce film d’animation sur les années qui ont succédé à la Shoah permet à sa réalisatrice Véra Belmont (Survivre avec les loups), âgée de 90 ans, de raconter une histoire dont...
Il y a 3 jours Cette semaine
Knock at the Cabin
Le maître du twist a encore frappé
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Jonathan Groff (Matrix Resurrections) et Ben Aldridge (Fleabag) sont aux prises d’une inquiétante communauté dans le trailer du prochain film de M. Night Shyamalan.
Il y a 3 jours Coulisses
David Cronenberg
The Shrouds se dévoile
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The ...
Après Les Crimes du Futur, qui marquait son retour après près d’une décennie d’absence, le réalisateur canadien dirigera deux grands noms du cinéma français dans The ...
Il y a 3 jours Coulisses

CETTE MUSIQUE NE JOUE POUR PERSONNE
L’amour à la plage

Quand Samuel Benchetrit rassemble les fortes têtes du cinéma franco-belge dans le port de marchandise de Dunkerque, c’est pour tisser un film d’amour doublé d’une comédie burlesque, prolongeant sa fascination pour les gangsters au cœur tendre.

Quand Samuel Benchetrit rassemble les fortes têtes du cinéma franco-belge dans le port de marchandise de Dunkerque, c’est pour tisser un film d’amour doublé d’une comédie burlesque, prolongeant sa fascination pour les gangsters au cœur tendre.

CETTE MUSIQUE NE JOUE POUR PERSONNE - L’amour à la plage - ILLIMITÉ

Qui a dit que les dockers n’étaient pas des garçons sensibles ? Régnant sur les quais de leur port, Jeff (François Damiens), Jacky (Gustave Kervern), Jésus (JoeyStarr), Poussin (Bouli Lanners) et Neptune (Ramzy Bedia) forment une famille de bandits atypiques aux méthodes expéditives, partagée entre les magouilles en tous genres… et leur découverte de l’art, de la spiritualité ou de l’amour. Dans cette œuvre chorale, chacun trouvera ainsi un moyen d’apaiser sa violence, de séduire, voire de changer de vie. Qu’il s’agisse de Jeff, adressant des poèmes à une caissière qui l’obsède (Constance Rousseau) ou de Jacky, dont la passion pour une coiffeuse amatrice de théâtre (Vanessa Paradis) le mènera jusqu’aux planches…

Depuis le singulier J’ai toujours rêvé d’être un gangster en 2008, on l’avait bien compris : chez Samuel Benchetrit, les voyous ont le cœur doux, les marginaux sont touchés par la grâce. Cette musique ne joue pour personne est ainsi peuplé de personnages extravagants ou troublants, désœuvrés par la solitude mais surtout attachants.

Tout comme dans son remarqué Asphalte (présenté au Festival de Cannes en 2015), ou le plus récent Chien (2018), la poésie du propos est portée par un casting d’exception, avec des acteurs de référence au service de rôles inattendus. On pense à Jacky, et sa coiffeuse bègue qui reprend goût à la vie en interprétant Simone de Beauvoir dans une comédie musicale amateur – sans doute le rôle le plus fou de Vanessa Paradis.

Il fallait oser réinventer (on dira même réenchanter) la figure du docker en explorant sa veine romantique. Le cinéaste déjoue nos attentes avec malice : à l’arrivée, la violence cède la place à la tendresse. Pas (trop) de bagarres ni de règlements de comptes, mais une bande de copains désarçonnée par un trop-plein d’amour.

Chassés-croisés amoureux

Samuel Benchetrit imagine un récit rythmé par les rencontres amoureuses de chaque héros, s’amusant à transformer ses « gueules » bourrues en timides agneaux. Le tout, et c’est la beauté du film, par l’entremise de l’art, qui s’immisce entre les personnages et se greffe sur les cœurs.  La mélancolie naturelle des décors de Dunkerque (installations industrielles en bordure d’un océan glacial, horizon à perte de vue) offre à ces chassés-croisés amoureux et absurdes un écrin idéal.

Au-delà de son comique décapant (dont de savoureuses séquences confrontant le duo Jésus et Poussin à une jeunesse encore plus violente qu’eux), le film trouve aussi sa poésie en empruntant des détours plus mystérieux. Par exemple avec Katia, interprétée par une Valeria Bruni-Tedeschi sur le fil, dont la présence silencieuse et les quelques mots d’amour suffiront à bouleverser…

Plus que des armes contre la morosité du quotidien, l’humour et l’acte créatif apparaissent aussi comme une manière de découvrir sa « petite musique » intérieure. Et, qui sait, de trouver enfin le courage de déclarer sa flamme…

CETTE MUSIQUE NE JOUE POUR PERSONNE
En salles le
29 septembre 2021