Mémoire et retrouvailles Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 5 octobre : une plongée sous tension dans les attentats de 2015, une sombre histoire de famille, les retrouvailles entre Julia Roberts et George Clooney, un portrait de femme délicat, et bien d’autres films à découvrir.
Ticket to Paradise 5 comédies qui célèbrent le divorce
Mercredi sort en salles Ticket to Paradise d’Ol Parker, qui fait de Julia Roberts et George Clooney un couple divorcé réunis malgré-eux par le destin… Pour l’occasion, on avait envie de revenir sur cinq films qui traitent, chacun à leur manière, du divorce et de la séparation.
Mascarade Le thriller de Nicolas Bedos se précise
Le quatrième long-métrage de Nicolas Bedos (La Belle Époque), en salles le 1er novembre, se dévoile dans un trailer suffocant. 
Novembre Entretien avec Cédric Jimenez
Après l’immense succès de BAC Nord, Cédric Jimenez confirme son statut d’égérie du cinéma d’action français avec un sujet risqué : les attentats qui ont ébranlé Paris en novembre 2015. Il impressionne encore par sa maîtrise de la tension et parvient à un résultat d’une grande dignité. 
The Bikeriders Une star de The Walking Dead au casting
Norman Reedus, l’interprète de Daryl Dixon, rejoint le casting du prochain film de Jeff Nichols (Take Shelter) centré sur un groupe de bikers dans les années 60.
La Conspiration du Caire Une bande-annonce sous tension
Le nouveau thriller politique de Tarik Saleh (Le Caire Confidentiel), récompensé du Prix du Scénario à Cannes, sort en salles le 26 octobre prochain.
L'Origine du mal Entretien avec Sébastien Marnier
Le réalisateur nous avait bluffés avec L’Heure de la sortie (2019) ; il réitère l’exploit avec ce film intrigant, qui s’affiche comme une expérience-limite au parfum chabrolien et au casting de feu, dynamitant au passage les fondements de la famille. On l’a rencontré afin qu’il nous livre quelques-uns de ses secrets de cinéma.
Un beau matin Touchée par la grâce
Devant la caméra de la sensible Mia Hansen-Løve, Léa Seydoux irradie dans un rôle plus intimiste qu’à l’accoutumée, où elle incarne une trentenaire écartelée entre la déliquescence de son père et son histoire d’amour naissante.
Yórgos Lánthimos And…action !
Après Mise à mort du cerf sacré (2017) et La Favorite (2018), le réalisateur grec s’entoure une nouvelle fois d’un casting d’exception pour les besoins de son prochain film.
Fumer fait tousser Le sentai de Quentin Dupieux se dévoile
Présentée en Séance de Minuit lors de la 75e édition du Festival de Cannes, la nouvelle fantaisie de Quentin Dupieux (Rubber, Le Daim), inspirée des séries télévisées japonaises, se révèle dans une première bande-annonce qui intrigue.
Boucle temporelle Jeudi soirée culte chez UGC
(Re)découvrez quelques-uns des films qui ont marqué l’histoire du cinéma grâce aux séances UGC Culte ! Au programme des séances d’octobre : l’un des meilleurs opus de la saga James Bond et une comédie existentielle portée par le génial Bill Murray.
The Woman King Afro Amazones
Qui n’a jamais rêvé Viola Davis en guerrière sanguinaire ? C’est le cas dans ce film furieusement afroféministe, qui entérine le retour triomphal de la blaxploitation et exhume l’histoire d’une armée féminine ayant réellement existé en Afrique de l’Ouest.
Octobre cultissime Dimanche soirée culte chez UGC
(Re)découvrez quelques-uns des films qui ont marqué l’histoire du cinéma grâce aux séances UGC Culte ! Au programme des séances d’octobre : un road-movie familial, un chef d’œuvre de science-fiction, une comédie fantastique débridée, une épopée spatiale poignante et un conte philosophique à la puissance visuelle indéniable.
Le Nouveau Jouet Drôle de remake
James Huth remet au goût du jour un classique de la comédie française, dans lequel Jamel Debbouze (Citoyen d’honneur) et Daniel Auteuil (La Belle Époque) succèdent aux incomparables Pierre Richard (La Chèvre) et Michel Bouquet (La mariée était en noir).
Le Sixième enfant Rencontre avec Sara Giraudeau
Déjà à l’affiche de La Page blanche récemment, la gracile Sara Giraudeau – du nom de son illustre père Bernard – réaffirme ses talents dans Le Sixième enfant, un thriller qui ausculte la maternité sous un angle social. Entretien avec l’actrice, qui irradie ce film âpre de son étrangeté naturelle.
L'Origine du mal
Entretien avec Sébastien Marnier
Le réalisateur nous avait bluffés avec L’Heure de la sortie (2019) ; il réitère l’exploit avec ce film intrigant, qui s’affiche comme une expérience-limite au parfum chabro...
Le réalisateur nous avait bluffés avec L’Heure de la sortie (2019) ; il réitère l’exploit avec ce film intrigant, qui s’affiche comme une expérience-limite au parfum chabro...
Il y a 13 heures Cette semaine
Mascarade
Le thriller de Nicolas Bedos se précise
Le quatrième long-métrage de Nicolas Bedos (La Belle Époque), en salles le 1er novembre, se dévoile dans un trailer suffocant. 
Le quatrième long-métrage de Nicolas Bedos (La Belle Époque), en salles le 1er novembre, se dévoile dans un trailer suffocant. 
Il y a 14 heures Coulisses
The Bikeriders
Une star de The Walking Dead au casting
Norman Reedus, l’interprète de Daryl Dixon, rejoint le casting du prochain film de Jeff Nichols (Take Shelter) centré sur un groupe de bikers dans les années 60.
Norman Reedus, l’interprète de Daryl Dixon, rejoint le casting du prochain film de Jeff Nichols (Take Shelter) centré sur un groupe de bikers dans les années 60.
Il y a 20 heures Coulisses
Un beau matin
Touchée par la grâce
Devant la caméra de la sensible Mia Hansen-Løve, Léa Seydoux irradie dans un rôle plus intimiste qu’à l’accoutumée, où elle incarne une trentenaire écartelée entre la déliq...
Devant la caméra de la sensible Mia Hansen-Løve, Léa Seydoux irradie dans un rôle plus intimiste qu’à l’accoutumée, où elle incarne une trentenaire écartelée entre la déliq...
Il y a 1 jour Cette semaine
Mémoire et retrouvailles
Cette semaine chez UGC
Au programme des sorties du 5 octobre : une plongée sous tension dans les attentats de 2015, une sombre histoire de famille, les retrouvailles entre Julia Roberts et George...
Au programme des sorties du 5 octobre : une plongée sous tension dans les attentats de 2015, une sombre histoire de famille, les retrouvailles entre Julia Roberts et George...
Il y a 1 jour Cette semaine
Fumer fait tousser
Le sentai de Quentin Dupieux se dévoile
Présentée en Séance de Minuit lors de la 75e édition du Festival de Cannes, la nouvelle fantaisie de Quentin Dupieux (Rubber, Le Daim), inspirée des séries télévisées japon...
Présentée en Séance de Minuit lors de la 75e édition du Festival de Cannes, la nouvelle fantaisie de Quentin Dupieux (Rubber, Le Daim), inspirée des séries télévisées japon...
Il y a 1 jour Coulisses

Ali & Ava
5 films où l’amour triomphe des différences

Clio Barnard signe avec Ali & Ava un puissant drame qui nous a replongés dans ces films où l’amour fait fi des différences sociales, culturelles et religieuses, pour dire toute son inaliénable évidence. Voici une sélection d’œuvres mémorables sur cette thématique.

Clio Barnard signe avec Ali & Ava un puissant drame qui nous a replongés dans ces films où l’amour fait fi des différences sociales, culturelles et religieuses, pour dire toute son inaliénable évidence. Voici une sélection d’œuvres mémorables sur cette thématique.

Ali & Ava - 5 films où l’amour triomphe des différences

Émouvante romance dans une Angleterre toujours plus fracturée par le Brexit, le nouveau film de Clio Barnard – à qui l’on doit notamment Le Géant égoïste (2013) et Dark River (2017) – s’attache à la trajectoire de deux personnages que tout sépare. Pour des raisons différentes, Ali (Adeel Akhtar) et Ava (Claire Rushbrook) se sentent chacun seuls. Ils se rencontrent grâce à l’affection qu’ils portent à la fille des locataires slovaques d’Ali, dont Ava est l’assistante scolaire. De là se construit un lien profond au-delà des différences sociales et culturelles, guidé notamment par l’amour d’Ali pour la musique. Il y a dans Ali & Ava une certaine tradition du récit cinématographique à l’anglaise avec un ancrage dans un environnement modeste – Clio Barnard tourne ses films à Bradford, dans le Yorkshire –, aux prises avec des problématiques socio-politiques très concrètes. On pense notamment aux films de Ken Loach qui n’ont eu de cesse de dénoncer un système nécrosé, dans lequel s’exprime un racisme latent.

 

La thématique de la romance qui émerge envers et contre tout a été abordée de très nombreuses fois sur grand écran. La rédaction vous propose cinq longs métrages à (re)découvrir pour compléter votre visionnage d’Ali & Ava.

Tous les autres s’appellent Ali de Rainer Werner Fassbinder (1974)

Dans une Allemagne grisâtre, une veuve (bouleversante Brigitte Mira) brave conventions et préjugés racistes par amour pour un immigré marocain (El Hedi ben Salem). De sa photographie extrêmement bien maîtrisée, d’une beauté sans nom, Tous les autres s’appellent Ali s’affirme comme l’un des plus beaux films de Rainer Werner Fassbinder. L’histoire d’amour assez improbable – tant en termes de différence d’âge, de religion et de culture – qui se tisse entre les deux personnages dit la force inaltérable des sentiments face aux diktats de deux mondes qui s’entrechoquent.

Just a Kiss de Ken Loach (2004)

Casim (Atta Yaqub), émigré pakistanais de la deuxième génération, travaille comme DJ dans une discothèque de Glasgow et rêve de monter son propre club. Ses parents, musulmans pratiquants, ont décidé de le marier à sa cousine, dont ils attendent l’arrivée en Écosse. Leur projet semble bien compromis quand Casim s’éprend de Roisin (Eva Birthistle), jeune enseignante qui, en plus d’être belle et intelligente, est indépendante et catholique. Ken Loach démontre un talent certain pour la romance, ancrée toujours dans un contexte socio-politique très perturbé.

À cœur battant de Keren Ben Rafael (2019)

Alors qu’ils vivent un amour passionné à Paris, Julie (Judith Chemla) et Yuval (Arieh Worthalter) se voient, du jour au lendemain, contraints d’affronter une séparation forcée. Il rejoint Tel Aviv, sa ville natale, et elle reste en France avec leur bébé. Le couple poursuit sa relation par écrans interposés. Seulement, cette vie par procuration va vite connaître ses limites, la distance mettant leur amour à rude épreuve… Second film de Keren Ben Rafael, À cœur battant se déploie autour d’un dispositif original, très immersif, qui souligne autant la facilité de communiquer par voie digitale que la distance que celle-ci crée, paradoxalement.

Désobéissance de Sebastián Lelio (2017)

Esti, jeune femme juive-orthodoxe (que campe la très juste Rachel McAdams), retourne chez elle après la mort de son père. Sa réapparition provoque toutefois quelques tensions au sein de la communauté lorsqu’elle avoue à sa meilleure amie les sentiments qu’elle éprouve à son égard… S’ensuit une vie maritale jalonnée de faux-semblants et de frustrations que Ronit (Rachel Weisz) va venir bouleverser de sa liberté et de sa fougue. Une romance lesbienne délicate et terriblement romanesque.

Head-On de Fatih Akın (2004)

Cahit (Birol Ünel), quadragénaire allemand d’origine turque, ne réussit pas à oublier le décès de sa femme. Après une tentative de suicide, il se retrouve à l’hôpital et rencontre Sibel (Sibel Kekilli), jeune femme d’origine turque qui vient également de commettre une tentative de suicide pour échapper à la pression familiale. Elle parvient à convaincre Cahit de l’épouser sans engagement de cœur ou de corps. Libres de leurs choix, ils finissent toutefois par tomber amoureux, mais un coup du sort va les séparer. Ours d’or au Festival de Berlin en 2004, ce film turco-allemand est certainement le chef d’œuvre de Fatih Akın dans sa portée dramatique inouïe et ce qu’il dit de la fracture entre deux mondes.

Visuel de couverture : Ali & Ava: Adeel Akhtar, Claire Rushbrook |Copyright AVALI FILM LTD

Ali & Ava
En salles le
02 mars 2022